Ultimate magazine theme for WordPress.

Serigne Saliou Fall : « Portée et Teneur d’une visite dans le contexte de fin campagne électorale »

Serigne Saliou Fall
0

Portée et Teneur d’une visite dans le contexte de fin campagne électorale des législative à Mbacké Kadior.

Base d’appui : « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés ». Le Saint Coran Sourate 16 An-Nahl (Les Abeilles) Verset 125.

Base de référence : «Il dit : “Descendez d’ici, (Adam et Eve), [Vous serez] tous (avec vos descendants) ennemis les uns des autres. Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera ni ne sera malheureux». Extrait du Saint coran Sourate 20 TAHA Verset 123.         

La campagne électorale des législatives tirât obligatoirement ses rideaux de  politiques cousues sur mesure et décorées aux couleurs  des coalitions en lice   le jour 29 Juillet 2022. Au demeurant tout ce monde hétéroclite est sur le qui-vive. Pourtant ils ont la même préoccupation légitime. A savoir  le souhait  d’une élection législative apaisée et juste, à des fins de lendemain électoral de paix. Au Sénégal, il est opportun de reconnaitre pleinement le droit et le rejet de  prise de position erronée. Ce vendredi, jour saint coïncidât avec  la visite inédite et historique du khalife des Baye Fall à Mbacké Kadior, au Ndiguel de NGuiguiss Bamba, Daara Serigne Babacar Mbow. De mémoire de talibé habitué au rassemblement de foule enthousiasme, l’engouement de la visite énoncée a étonné à plus d’un titre la confrérie mouride et séduit à plus d’un titre les Baye Fall. Ce débordement voire surpassement de personne pose des interrogations aux observateurs de rassemblement ou de communion sociétale voire de coalition humaine en assemblée. Un des observateurs de faire remarquer : « durant  la campagne électorale aucun leader politique n’a pu regrouper tel attroupement dans son fief électoral. Nonobstant  les sommes faramineuses mises à contribuer rien que pour convoquer leurs propres membres». Quid des achats de conscience pour meubler un meeting politique. Quid des frais de propagande et l’argent du peuple distribué sous le label de visite de proximité. Quel tintamarre pour regrouper des foules vivant dans le désarroi et la chevreté du panier de la ménagère ; les jeunes démarchés pour leur présence vivent sous l’emprise de l’émigration clandestine aux effets catastrophiques et mortels. La communauté Mouride est à la fois homogène et cosmopolite. Elle est soutenue par des bras forts dont ceux de la jeunesse. Ces ressources humaines de qualité ont en ensemble l’adhésion commune et opportune de la sauvegarde et revalorisation du patrimoine mouride.

NGuiguiss Bamba est un terreau fertile dans cette direction et orientation.                                                                                                        

L’attroupement humain  à l’occasion la visite religieuse, toute catégorie d’âge et de sexe confondus, n’a jamais été vu ni constaté dans ce coin reculé du Cayor. Mbacké Kadior est un lieu de culte béni. Des caravanes  suivies d’une marche à la queue leu leu convergèrent dés le petit matin,  vers cette voie. Pour la circonstance, toute forme de locomotion suivait  la bonne  direction du jour. Dans cette localité éloignée de la capitale du Sénégal, Mame Cheikh Ibra Fall proposât  son partenariat à visage humain à Khadimou Rassoul. Lequel Diébelou  ou acte d’allégeance fut scellé et tamponné sans clause de rupture entre les deux illustres personnes mythiques : le Serigne et le Talibé. Lequel contrat inspiré par Dieu partant du contenu de la base d’appui et celle de référence est significatif à plus d’un titre. Ces extraits du coran demeurent et figurent parmi les fondamentaux de la scène de Mbacké Kadior. C’est dire que le contrat  est sans vice de forme ni de fond. La confrérie mouride ne cesse à travers des colloques, exposés ou autres formes de communication de s’appesantir sur le jour de la rencontre entre le fondateur du Mouridisme et son talibé zélé.  Depuis ce jour la communauté a exposé le produit mystique qu’est le Diébelou et ses dérivés au bénéfice de l’humanité toute entière.

Le climat de  cette visite aux retombées multiples  fut marqué une douce journée. Le village et les environs  étaient  arrosés d’une pluie fine.    L’atmosphère restera gravée à jamais dans la mémoire des présents de ce jour particulier. Si une fiche de présence était ouverte, des milliers de talibé, dans la bousculade, y hausseraient leur nom, en matérialisant leur présence physique en ce jour au lieu de contrée reculée. La  visite particulière  est encore commentée et reste d’actualité dans les daara,  terreau fertile et pratique des talibés. Ces derniers disciples  y  exercent leur talent dans l’apprentissage de conduite vertueuse et sobre. Toute cette communauté religieuse réunie en ce jour a un dénominateur commun : Aspiration à Dieu Unique. La ilaha ilala s’est répandu depuis l’aube et jusqu’au départ du cortège de l’hôte du jour : Serigne Amdy Modou MBenda Fall, petit fils de Mame Cheikh Ibra Fall le khalife des Baye Fall. Le vénéré Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké et Mame Cheikh Ibra Fall Lamp ont dans ces lieux mystiques  scellé  un cadre de collaboration  sans commune mesure bénéfique dans les deux mondes.

Les talibés tout sexe confondu sont les acteurs et bénéficiaires de cet acte de dévotion  sublime. Le Diébelou de Mame Cheikh Ibra Fall à Mbacké Kadior est la porte d’entrée du mouridisme. L’acte de Baboul Mouride reste notre héritage commun et un bien à sauvegarder et fructifier.

Cette visite historique  demeurera à jamais inoubliable. Elle est gravée d’encre indélébile dans l’esprit des talibés. La génération présente et à venir s’en souviendra. Tellement la ferveur de ce jour ; dans tous les sens du terme était significative, grandiose, solennelle, magistrale et pleine de sobriété.  Une organisation  parfaite menée de mains de maître, et  conduite avec doigté, la discipline régnait dans la foule dense. Ce constat est peut être une explication de l’effervescence liée à cette visite peu commune. Les acteurs et bénéficiaires sont  les fidèles de Khadimou Rassoul, par essence des Baye Fall.

La densité de cet événement multidimensionnel est à plusieurs facettes. Le  contenu intrinsèque  de la visite est d’approche spirituelle. Il a été dévoilé  un soubassement mystique aux parties prenantes de l’œuvre gigantesque entrepris par Serigne Babacar Mbow. Cette personne aux qualités sublimes et non sublimées est un ascète toujours égrenant un chapelet au long cours. Il possède en reflet la qualité de Talibé Saddikh. Sobriété, abstinence, discrétion, pondération sont entres autres  des attitudes perceptibles et des comportements visibles. Serigne Babacar Mbow est le Manager hors pair des travaux de Mbacké Kadior. Les directives sont  sous la dictée  magistrale  du Khalife des Baye Fall, un digne représent de Mame Cheikh Fall sur terre.  «Guide-nous dans le droit chemin ». Extrait du Saint Coran Sourate 1 AL-FATIHA (PROLOGUE ou OUVERTURE) Verset  6. 

Serigne Saliou Fall

Président du Directoire  Scientifique du parti politique dénommé Mouvement pour la Démocratie et la Citoyenneté « MDC ».

laissez un commentaire