Sonko écarte la justice des hommes et s’en remet à…Dieu

Le leader de Pastef Ousmane Sonko a pris part à la marche de la plateforme Aar Linu Bokk de ce vendredi 13 septembre. Accompagné par des militants de son parti, le candidat à la dernière Présidentielle, a d’emblée émis une confession de taille, par rapport à ses dénonciations liées aux ressources naturelles dilapidées. « Le mal est très profond. Que Dieu me détruise, si les dénonciations que je fais sur la gestion de nos ressources naturelles sont fausses. Que ça soit sur le pétrole, le gaz, l’or ou encore récemment le fer du Falémé. La polémique persiste mais vous n’entendrez jamais une plainte contre ma personne », a-t-il laissé entendre, devant les citoyens venus prendre part à la manifestation.