Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo : ce ministre agressé chez lui malgré la présence de sa garde rapprochée

Edem Kokou Tengue, ministre Togolais de l’Économie maritime, de la Pêche et de la Protection côtière,
0

Les informations ont circulé sur la toile, faisant état d’un braquage effectué au domicile d’un ministre togolais dans la nuit du jeudi 12 aout 2021. Ce ministre a été victime d’un braquage dans la nuit du jeudi dernier à son domicile par des hommes cagoulés malgré la présence impuissante de sa garde rapprochée.

Les braqueurs n’ont pas porté atteinte à l’intégrité physique du ministre. Les individus cagoulés se sont juste emparés de son téléphone, des documents et de son ordinateur. Ils auraient également emporté une somme d’argent. Il s’agit du ministre de l’Économie maritime, de la Pêche et de la Protection côtière, Edem Kokou Tengue.

Selon le Directeur de Publication du bihebdomadaire L’Alternative, la personnalité serait en train de dormir dans sa chambre à coucher quand, dans son sommeil, il a senti une présence humaine. Se réveillant brusquement, il se serait retrouvé nez à nez avec des individus cagoulés qui lui ont intimé l’ordre de sortir de la chambre. A peine eut-il le temps d’alerter sa garde rapprochée et remonter dans la chambre que les braqueurs ont disparu.

La sécurité des ministres togolais

En début d’année, une décision avait été prise par le chef d’Etat major général des Forces armées togolaises, ordonnant le repli des agents militaires précédemment affectés à la sécurité des civils. Cette décision exemptait les ministres mais réduisait les effectifs alloués à leur sécurité personnel. Cette décision, certainement prise par souci de réforme mettait certainement mal à l’aise certaines personnalités publiques, qui ne font pas l’unanimité auprès de l’opinion publique.

Certains ministres de l’actuel gouvernement sont connus pour leur passé politique peu reluisant. Il faut cependant noter qu’en 2019, le ministre des Droits de l’Homme et chargé des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua avait été également victime d’un cambriolage avec une importante somme d’argent emportée.

Que savoir du ministre cambriolé?

Précédemment Directeur Général de Maersk-Togo, le membre de gouvernement, Tengue a été élu dans la circonscription électorale du Haho à l’assemblée nationale togolaise sous les couleurs du parti UNIR lors des élections législatives du 20 décembre 2018. Il renonce cependant à y siéger après trois mois pour se consacrer à ses activités professionnelles. Il est également l’un des rares ministres à n’avoir pas de local propre depuis sa nomination. L’ancien siège de Togotelecom sur l’Avenue Grunitzky à Lomé, annoncé pour abriter le ministère de l’Economie Maritime, n’a jusque-là pas été rénové.

Quelle serait la raison du braquage?

Mais celui-ci semble avoir des connotations politiques, au vu des documents emportés. Pourquoi n’a-t-on pas violenté le ministre ? Comment peut-il se faire que des militaires surentraînés réputés parmi les meilleurs en Afrique n’aient pu rien flairer ? La question reste entière.

Toujours est-il qu’au lendemain de cet incendie, plusieurs mesures préventives ont été préconisées dont l’examen de toutes les cibles de malveillance et de terrorisme au Port Autonome de Lomé.

laissez un commentaire