Une militante de Samuel Sarr adresse 11 questions chaudes à Mimi Touré

Chère soeur, vous avez été maladroite et mal inspirée en écrivant tous ces textes et les faire signer sous les noms de Bassirou DIENG, de Amadou Diao, et de qui encore?

Manquez-vous subitement de courage pour vous cacher derrière des pseudos ? Pauvre Mimi !

La technique est bien connue. Plusieurs fois, alors que vous étiez premier ministre, vous utilisiez cette même démarche pour attaquer le président Macky Sall dans les réseaux sociaux avec un masque au visage pour cacher votre identité.

Chère sœur, combien de fois, vous avez utilisé des pseudonymes pour lancer des piques contre le président Sall dans la presse?

Mimi Touré alias Bassirou DIENG alias Amadou Diao entre autres pseudos étaient des signatures d’emprunt qui lui garantissaient un anonymat constant dans les nombreuses attaques contre son ex patron le président Sall qui l’a pourtant sortie de l’anonymat politique.

Comprenez juste que Bassirou DIENG tout comme d’autres noms empruntés dans le troupeau, est le pseudo de Mimi Touré qui se cachait derrière ce nom masculin pour tirer sur Macky Sall et Mareme Faye Sall depuis sa défaite historique aux élections locales de 2014 à Grand-Yoff. Une méthode propre aux trotskistes traduisant une malhonnêteté dans l’âme et le sang.

Aujourd’hui, avec ces mêmes signatures d’emprunt, Mimi Touré apporte la réplique à une contribution bien appréciée, publiée par notre cher Président Samuel Sarr.

Cette fameuse contribution du Président Samuel Sarr qui sonne comme un rappel à l’ordre, a atterri sur la table de plusieurs ambassadeurs accrédités à Dakar qui voulaient en savoir davantage sur cette femme qui peine à avoir un camisole à ses mesures. Lorsqu’un ancien ministre d’Etat écrit, de surcroît connu et respecté des Français, des Américains et Arabes, il fouette la curiosité de tous les diplomates.

L’adhésion des Sénégalais à la sortie du président Samuel Sarr, sur Mimi Touré considérée aujourd’hui comme une femme du passé, qui se bat pour se tenir sur ses deux jambes rhumatiques, confirme assez, de l’idée que les citoyens ont de cette dame qui ambitionne de diriger le Sénégal, après avoir perdu toutes les élections, dans tous ses bureaux de vote aussi bien à Grand-Yoff et qu’à Kaolack.

Son frère Pape Touré est même excédé par l’entêtement de sa sœur à vouloir encore une fois se faire humilier. L’on se demande même si Mimi Touré n’est pas immunisée aux échecs politiques ?

Son image est répugnante. Le sait- elle?

Les Sénégalais de la diaspora, du Sine, du Saloum, du Cayor, du Baol et de la Casamance la gobent pas. En est elle consciente?

Comment l’aider à comprendre qu’elle n’est pas sur la liste des acteurs politiques qui comptent au Sénégal ? Elle est toutefois libre d’être la nouvelle chroniqueuse des médias étrangers contre son pays

Il faut aussi préciser que le vrai Bassirou DIENG (pseudo) qui sert de couverture pour Mimi Touré fait partie de la racaille éjectée par Idrissa SECK à son arrivée au CESE. Il a été recruté dans cette Institution comme chef de division informatique. Personne ne lui en veut pour avoir prêté sa dignité, sa famille et son nom à Mimi Touré qui s’en sert comme une serviette bonne pour la poubelle.

Selon une source crédible, après avoir fini de lire le texte du président Samuel Sarr, Mimi Touré se serait enfermée dans sa chambre pleurant comme une gamine. Elle sentait la terre se dérober sous ses pieds car pour la première fois depuis 2012, l’une de ses anciennes victimes, en l’occurrence Samuel Sarr, l’interpelle directement. Et elle devra encore faire face à ses autres victimes liberaux, socialistes, mourides, Tidiane, Tiantacoune… les jours à venir. Ministre de la Justice, Mimi Touré s’était acharnée contre le président Samuel Sarr, comme une lionne sous l’emprise de la faim. Samuel Sarr partage depuis fort longtemps, les valeurs du libéralisme social avec son frère Macky Sall. Rien de politiquement nouveaux vraiment dans les relations entre ces deux frères libéraux.

Aujourd’hui, les mauvais souvenirs se bousculent dans la tête sans foulard de Tata Mimi Touré :

1- Emprisonnement de Karim Wade

2- Emprisonnement de Bethio Thioune

3- Emprisonnement de Hissein Habre

5- Confiscation des biens de Abdoulaye Wade

6- Humiliation de la defunte épouse de Karim Wade

7- Emprisonnement de Aida Ndiongue

8- Emprisonnement de Abdoul Aziz Diop

9- Emprisonnement de Omar Sarr son ex mari

10- Humiliation du journaliste Momar Wade son ex mari

11- Emprisonnement de Samuel Sarr

12- Emprisonnement de Cheikh Alassane Sene

Prise de peur face à toutes ses victimes et leurs proches animés d’un sentiment irrévocable de vengeance, Mimi a craqué et n’avait que son pagne pour essuyer ses larmes.

 » Mme Aminata Touré : une intellectuelle malhonnête » ce texte a été foudroyant pour cette femme perdue par sa haine qui l’étrangle et obstrue son bon sens.

Sur chaque mètre carré sur le territoire sénégalais, Mimi a fait du mal a un citoyen. Elle se croyait hors de portée de la Justice et même de ses semblables qu’elle regardait avec mépris du haut de son balcon au sommet de sa gloire perdue.

Sa gestion fouillée, son patrimoine en examen, Mimi Touré a peur d’aller au camp pénal où elle n’aurait pourtant aucune difficulté pour une femme qui ne connaît ni parfum de classe, ni  » thiouray « , ni « gowee », ni cure dent.

Aujourd’hui, limogée, mise à nu et isolée, Mimi est devenue une proie facile pour toutes ces familles qu’elle a divisées et ces hommes dont elle a détruit les carrières.

Maintenant, elle rase les rues de Dakar de peur de se retrouver nez à nez avec une militante radicale du PDS ou un discipline fanatique de Cheikh Bethio.

Mme Mimi Touré a toutes les raisons d’avoir peur pour sa carrière et pour sa liberté parce qu’elle a été désarmée depuis la signature de son décret de limogeage. Elle est pénalement bien accessible pour avoir perdu toute son immunité même politique. Sans nul doute, elle rendra compte de sa gestion si calamiteuse.

Pourquoi a-t-elle décidé de poursuivre le député Toussaint Manga du Pds en justice? Or, à la place d’une citation directe, Mme Mimi Touré devrait d’abord répondre sur les révélations du député qui l’accuse d’avoir acquis une villa a plus d’un milliard ? Les plaintes médiatisées servent à la consommation publique pour cacher une forfaiture et une reculade bien comprise. Porter plainte contre un député c’est jouer du théâtre. Mme Touré fait du bluff avec une mise en scène comme elle sait bien le faire.

Que répond Mimi Touré sur :

01- Cette villa d’un milliard révélée par Toussaint Manga

02- Où est le chèque d’un milliard qu’elle brandissait devant la presse lors de la traque des biens mal acquis ?

03- Avez-vous reçu de l’argent de Deby pour l’organisation du procès Habre ? Si oui combien ?

04- Disposez-vous d’un terrain à TOBAGO ? Si oui combien ?

05- Où sont passés les 300 millions pour la construction de la prison de Habre ?

06- Êtes vous impliquée dans les négociations de Kabirou MBODJI pour l’achat de TIGO? Avez vous reçu une commission ? Si oui combien ?

07 – Pourquoi en voulez-vous à Mme Aida Ndiongue contre qui vous avez accusé mensongerement d’avoir caché 47 milliards dans une banque ?

08- Avez-vous falsifié votre CV comme l’a révélé un certain Monsieur Ibrahima Sadikh NDOUR?

09- Comment avez-vous gérer les 24 milliards de tickets d’entrée de DPW ?

10- Avez-vous créé des emplois fictifs au CESE avec votre ACP Monsieur SOCK ? Si oui combien ?

11- Avez-vous gonflé les salaires au CESE comme votre frère et ami Me Moussa Diop ex Dg de DDD ?

Pour nous jeunes filles militantes et émigrées, nous nous refusons de considérer Mimi Touré comme une référence à cause de ses épisodes d’échec interminables et de son manque de générosité car comme le disent les griottes  » Mimi dou dawtaal, dou diakhal, khamoul teranga ».

La lutte citoyenne continue derrière notre président Samuel Sarr aux côtés du président Excellence Macky Sall

Vive l’Afrique

Vive le Sénégal

Sokhna SECK

OTTAWA

CANADA