USA : Pour Trump, Twitter est très ennuyeux sans lui

Le bannissement de Donald Trump, alors président des USA de la plateforme Twitter a beaucoup fait parler. Certains ont même mis en avant le nouveau pouvoir des réseaux sociaux dans la vie socio-politique du pays, et même au-delà des frontières. La récente décision de Facebook en Australie en est une nouvelle preuve. L’ancien président américain Donald Trump a réagi à son exclusion du réseau social. Dans une interview à Newsmax, Donald Trump a affirmé que des millions d’internautes ont quitté la plateforme en représailles à son bannissement.

«Je vais vous dire que ce n’est pas la même chose… Si vous regardez ce qui se passe sur Twitter, je comprends que c’est devenu très ennuyeux et que des millions de personnes partent. Ils la quittent parce que ce n’est pas la même chose et je peux comprendre que … C’est devenu très ennuyeux; nous ne voulons pas retourner sur Twitter. » déclare Donald Trump avant de continuer…

« Vous savez, j’avais 89 millions [d’abonnés sur Twitter] … et en plus de cela, j’avais 36 ou 39 millions sur @POTUS, et nous avions d’autres sites où nous avions des millions et des millions de personnes, de même sur Facebook… une partie du problème est que, mécaniquement, ils ne peuvent pas le gérer, car il y a trop de monde. C’est beaucoup plus gros qu’ils ne le sont. » a entre autres affirmé l’ancien président américain.

Que compte-t-il faire dans un futur proche ? Il a avoué qu’il a pensé à l’idée de créer son propre site, sa propre plateforme pour pouvoir discuter avec les américains : «Il y a aussi l’autre option de créer votre propre site. Parce que nous avons plus de monde que quiconque. Vous pouvez littéralement créer votre propre site. ». Mais M. Trump a également évoqué le soutien dont il dispose, affirmant que tout président ayant subi les procédures auxquelles il a fait face aurait dû avoir moins de soutien.