Ultimate magazine theme for WordPress.

Vaccin anti-Covid : L’Afrique toujours à la traîne

Une séance de vaccination à Dakar pendant la campagne contre la covid-19
0

La situation reste très fragile dans plusieurs pays africains, frappés de plein fouet par la troisième vague. Même s’il y a eu un reflux de cas positifs ces dernières heures dans de nombreux Etats.

Selon l’Oms, dans 21 pays africains, le nombre de cas a augmenté de plus de 20% pendant au moins deux semaines consécutives, soit trois pays de plus que lors de la semaine précédente, et le variant Delta hautement transmissible a été détecté dans 26 pays africains.

Alors que les variants Alpha et Bêta circulent respectivement dans 38 et 35 pays. Pour faire face à cette situation de vulnérabilité, l’Oms appelle les pays africains à accélérer de toute urgence la vaccination contre le Covid-19.

Grâce au mécanisme Covax, environ 60 millions de doses devraient être réceptionnées dans les semaines à venir dans le cadre de programmes d’achat de vaccins ou de dons des Etats-Unis, de l’équipe d’Europe, du Royaume-Uni et d’autres partenaires. En tout, plus de 500 millions de doses seront acheminées par le seul canal du Covax au cours de cette année.

« Un afflux massif de doses implique que l’Afrique doit mettre tout en œuvre pour assurer une opération de déploiement des vaccins cinq à six fois plus rapide, afin de pouvoir administrer toutes ces doses et de vacciner entièrement les 10% d’Africains les plus vulnérables avant la fin du mois de septembre », a insisté Dr Moeti, directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique, repris par le journal Le Quotidien.

L’Oms rappelle qu’au rythme actuel, environ 70% des pays africains ne seront pas en mesure d’atteindre l’objectif de 10% de couverture vaccinale dans tous les pays de la région d’ici le mois de septembre. « Environ 3,5 à 4 millions de doses sont administrées chaque semaine sur le continent, mais il faudra passer à la vitesse supérieure et vacciner au moins 21 millions de personnes chaque semaine pour atteindre l’objectif fixé pour le mois de septembre », rappelle-t-elle, en soutenant que seuls 20 millions d’Africains ont été entièrement vaccinés.

Ce qui représente 1,5% de la population du continent, et l’Afrique compte à peine 1,7% des 3,7 milliards de doses administrées dans le monde. Les pays à revenu élevé ont administré 62 fois plus de doses par personne que les pays à faible revenu.

« Selon la Banque mondiale, outre les 9,5 milliards de dollars nécessaires pour acheter suffisamment de vaccins afin d’assurer une protection suffisante contre le Covid-19, trois autres milliards seront nécessaires pour financer les opérations de vaccination », enchaîne l’Oms qui a tenu une conférence de presse virtuelle sur la situation de la pandémie hier.

laissez un commentaire