Ultimate magazine theme for WordPress.

Yewwi tabassé à Dakar…détruit l’image de Macky à l’étranger

2

L’inter-coalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal a bien tenu sa manifestation du 17 juin. Ousmane Sonko et ses camarades ont déchiré l’arrêté préfectoral leur interdisant la tenue de cet événement. Et ils sont allés outre cet interdit. Ce qui leur a valu de trouver devant eux des forces de sécurité prêtes à leur barrer la route. La Police et la Gendarmerie ont, ainsi, fait capoter la seconde vague. Après cet échec, l’opposition et le pouvoir doivent en tirer toutes les conséquences. Ainsi, ils pourront anticiper sur les événements futurs.

Wallu et Yewwi Askan Wi l’ont fait ! Ils ont tenu leur manifestation par la force. Mais cette manif du 17 juin s’est soldée par un échec selon de nombreux observateurs. Les forces de défense et de sécurité avaient déjà anticipé sur les actes posés. En un temps record, ils ont réussi à contenir la manifestation. Malheureusement, elle ne s’est pas terminée sans heurts. Trois personnes y ont laissé la vie. Le Sud du pays a payé le plus lourd tribut avec deux morts.

Les enseignements à tirer de « l’échec » de la manifestation de Yewwi Askan Wi

Yewwi Askan Wi doit être le premier à tirer les leçons de cette manifestation. Les camarades d’Ousmane Sonko jurent qu’il n’y aura pas d’élections sans la liste nationale de Yewwi Askan Wi, liste sur laquelle se trouve tous les leaders de cette coalition. D’ailleurs la validation de ladite liste est une des causes de toute cette agitation. Malheureusement pour eux, tout semble prouver le contraire. Macky Sall n’est pas décidé à reporter les législatives. Et quel que soit le résultat à payer, le patron de Benno fera tout pour que ces joutes électorales se tiennent à date échue.

Et Macky Sall n’est pas le seul à penser ainsi. Des coalitions de l’opposition comme Aar Sénégal sont contre toute idée de report. Même son de cloche chez le mouvement Noo Lank. Alors Yewwi Askan Wi gagnerait à se concentrer sur la liste validée par la direction générale des élections et se lancer dans la campagne pour mener à terme son projet de cohabitation à l’Assemblée nationale. Car quoiqu’il puisse se passer, le locataire du Palais semble disposé à aller jusqu’au bout de sa logique.

yewwi

Cette manifestation de Yewwi est aussi un signal fort pour Macky Sall et son projet de troisième mandat. Même si le peuple n’est pas sorti pour rééditer le coup de mars 2021, il n’est pas pour ce projet de Macky qui est anticonstitutionnel. Alors si le chef de l’Etat décide d’outrepasser la Constitution, il se retrouvera face à plus fort que lui, un peuple mature et engagé. Un peuple qui ne se laisse pas entraîner dans une guéguerre entre politiciens. Les événements de 2011-2012 doivent clairement faire savoir à Macky et ses souteneurs que le peuple sénégalais est maître de son destin.

Même si la manifestation était un fiasco, Ousmane Sonko et ses camarades ont réussi à entacher l’image de Macky Sall à l’étranger. En effet, plusieurs médias occidentaux sont revenus sur les événements du 17 juin. Et il faut dire que certains journalistes n’ont pas raté le chef de l’Etat. « Trois morts dans une manifestation de l’opposition sénégalaise : “Le régime du tyran Macky Sall est injuste jusqu’à la moelle” », tel est le titre du quotidien français Libération. Cet article largement partagé sur les réseaux sociaux porte un sacré regard sur l’image du locataire du Palais qui dirige actuellement l’Union Africaine…

yewwi

Le 17 juin est passé et tous les acteurs politiques doivent en tirer toutes les conséquences. Macky Sall et Ousmane Sonko doivent se remettre en cause sur leur manière de faire la politique. Dans sa prochaine édition, Xibaaru vous dira qui sont les responsables de ces morts que le Sénégal n’arrête pas d’enregistrer depuis mars 2021.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (2)