Affaire Audio : Sonko ment deux fois…mais gagne

L’affaire opposant le ministre Mansour Faye, beau-frère du Chef de l’Etat Macky Sall au leader du Pastef/Les patriotes, Ousmane Sonko fait toujours bruit. Le contenu de l’audio qui avait été enregistré lors de l’audience accordée par Mansour Faye à Ousmane Sonko, démontre que ce dernier a menti, en tentant de nier les faits, mais surtout en servant plusieurs versions. Ousmane Sonko a menti. Seulement dans cette affaire, il demeure la victime de Mansour Faye.

Affaire de l’audio Mansour Faye emporté par sa mauvaise communication…

L’audience s’est déroulée en 2013. Pourquoi donc Mansour Faye a attendu tout ce temps pour balancer cette affaire ? Il n’y aurait pas eu cet acte de défiance de sa part, en indiquant que jamais il ne répondrait à une convocation de l’Office national de lutte contre la corruption et la concussion (OFNAC), il n’aurait jamais évoqué cette affaire. C’est parce que ses propos ont suscité un tollé au sein de l’opinion, que Mansour Faye comme s’il voulait détourner les attentions des Sénégalais sur cette affaire, a sorti l’histoire de l’audience qu’il avait accordée à Ousmane Sonko et datant de 2013, alors qu’il était Délégué général à la Protection sociale et à la Solidarité nationale.

La démarche est très maladroite. Mansour Faye même s’il dit la vérité aurait pu faire cette révélation depuis belle lurette, et surtout dans un contexte où il ne se trouve pas mal en point aux yeux de l’opinion. L’on dit souvent qu’un mensonge bien ajusté est mieux perçu qu’une vérité mal dite. Mansour Faye n’avait vraiment pas besoin de tout ce rififi pour sortir cette affaire. D’ailleurs, les préoccupations des Sénégalais durement frappés par la crise sanitaire liée à la pandémie de la covid-19 avec ses conséquences socio-économiques, se trouvent vraiment ailleurs.

Soulever des débats politico-politiciens dans ce contexte, donne le sentiment à l’opinion qu’on cherche à détourner son attention ailleurs. Et celui qui subit plus en ce moment les conséquences de cette affaire, c’est le ministre Mansour Faye. Même si le beau-frère du Chef de l’Etat dit mille vérités sur Ousmane Sonko, il demeurera toujours le coupable et le leader du Pastef/les patriotes, la victime. Et quand le « fou du village » Yakham Mbaye vient se mêler au débat, c’est l’effet contraire qui se produit, alors qu’il pense tirer Mansour Faye de l’embarras.

La rédaction de Xibaaru