Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire des Gadgets alcoolisés : Le verdict attendu le…

0

L’affaire des « gadgets alcoolisés » a été jugé ce matin au tribunal des flagrant délit de Dakar. Six (6) prévenus ont été attraits à la barre. Le premier groupe est composé de deux personnes : Aly khalil, commerçant libanais et Thierno Amadou Diallo, né en Guinée Conakry. Ces derniers sont poursuivis pour détention de produit sans facture, vente de boisson alcoolisée , tromperie sur la qualité et importation régulière de produits alimentaires.

Le second groupe est composé de Houssam Khalil, agent commercial né au Liban, Sylvie Dasylva, agent commercial née à Dakar, Ahmed Oussein Aïdara Garaye, commerçant mauritanien et de Mamadou Bâ, boutiquier. Ils sont poursuivis des délits de contrebande, tromperie sur la qualité de marchandise et mise en danger de la vie d’autrui.

Dans leur déclaration les prévenus ont unanimement nié les fait et ont déclaré qu’il ne savaient pas que le produit contenait de l’alcool.

Aly a déclaré avoir acquis 50 cartons au près du commerçant et qu’il l’a fait gouter à ses propres enfants. Son employé Houssam a lui aussi dégagé ses responsabilités soutenant qu’il ne s’occupait que du chargement de la marchandise qu’elle confiait à Sylvie. Laquelle a reconnu avoir vendu le produit à Aïdara au marché central de Rufisque.

Le sieur Aidara pour sa part , dit ignorer le contenu du produit. Le boutiquier a révélé que depuis 2018 il commercialise ce produit et jamais un enfant n’a été sous l’emprise de l’alcool.

Dans ses observations le procureur a estimé que les faits sont constants. Par conséquent il a demandé une peine ferme d’un an pour Aly, Mamadou et Aïdara et 6 mois ferme assorti de sursis contre la dame Sylvie.

Le Pôle d’avocat de la défense a pris son contre pied pour plaider la relaxe pure et simple. Pour les avocats, les prévenus sont innocents car ils ignoraient que le produit contenait de l’alcool.

L’affaire sera vidé le 05 janvier.

Fatou Boundaw Manga (Stagiaire) pour xibaaru

 

laissez un commentaire