« Aliou Cissé, un éternel stagiaire » (Moise Rampino)

Le Sénégal a actuellement une équipe capable de rejoindre le dernier carré d’as d’un mondial. Le potentiel est là en quantité suffisante. Malheureusement, Cissé n’est pas à la hauteur.
L’Égypte a trôné en maître sur le toit de l’Afrique de 2006 à 2010. Belmadi avec des joueurs évoluant dans les championnats arabes a réussi la prouesse de redorer le blason de l’Algérie sur la scène continentale. Bruno Metsu en deux matches avec l’équipe nationale a su dessiner son équipe type qui lui a permis d’atteindre les quarts de finale du mondial 2002.
Aliou Cissé a certe la volonté mais l’expertise lui fait cruellement défaut. Depuis qu’il a été parachuté à la tête de l’équipe nationale, il se cherche.
L’équipe n’a pas de style de jeu. Tâtonnements sur tâtonnements et avec une absence criarde de lecture de jeu se manifestant avec des changements programmés résument son coaching errant: aucune créativité au niveau du milieu de terrain, des attaquants sevrés de ballons et un jeu décousu malgré l’immensité du talent de ses joueurs.
Si l’équipe a du mal à élaborer c’est simplement parce que Cissé s’obstine à vouloir faire jouer deux porteurs d’eau (6) au niveau du milieu de terrain. Diantre pourquoi mettre Gana et Mendy qui ont le même profil sur le même terrain?! Gana n’est pas un relayeur. J’ai l’impression qu’il a peur de le mettre sur le banc de touche sous prétexte qu’il est un cadre. Pareil pour Kouyaté. Je pense que ces deux joueurs ont assez fait leurs temps en équipe nationale et qu’ils ne sont plus indispensables.
Ainsi, je conseille à Cissé de revenir pour les éliminatoires du mondial au 4-3-3.
De ce fait, au milieu on aura Mendy en sentinelle (6), Pape Mactar Sarr et Crépin Diatta comme relayeurs.
Sur les ailes, on aura Sadio Mané et Ismaila Sarr. A la pointe, Sima à défaut Boulaye Dia ferait l’affaire.
Comme latéraux, Sabaly et Touré se chargeront de gérer les couloirs. Dans l’axe, Koulibaly et Diallo dresseront un mur de fer. Mendy dans les cages pour tout clôturer.
Tout autre classement n’est que duperie.
Moïse Rampino
laissez un commentaire