Ultimate magazine theme for WordPress.

Allemagne : le prof de maths tue un homme et le mange

0

Un prof de maths condamné à la perpétuité pour avoir tué et mangé un homme après une rencontre en ligne

Stefan R. (photo gauche), 43 ans, a comparu cette semaine devant la Cour d’Assises de Berlin, en Allemagne, pour le meurtre abominable de Stefan T. (photo droite).

Cet employé du bâtiment de 44 ans, avait disparu début septembre 2020 en Allemagne après avoir quitté son appartement. Un appel à témoins avait été lancé. En vain.

Ses restes humains avaient été retrouvés le 8 novembre 2020 dans un parc de Pankow, au nord-est de Berlin, par des promeneurs.

prof
des restes humains dans une valise

Selon les analyses effectuées sur les ossements retrouvés sans aucune chair, le quadragénaire avait été victime de cannibalisme.

C’est en analysant le téléphone du disparu que les enquêteurs étaient parvenus à identifier un chauffeur de taxi qui l’avait conduit au domicile de l’accusé : Stefan R., professeur de mathématiques et de sciences physiques.

Des traces de sang, d’autres parties du corps et plusieurs outils, notamment une scie à os, ont été découverts dans l’appartement du prof.

Les faits se sont déroulés le 6 septembre 2020. La victime avait convenu une rencontre sexuelle avec l’accusé via une plateforme de dating.

L’homme a ensuite pris un taxi pour se rendre à l’appartement du suspect à Berlin-Pankow. Lors de leur rencontre, Stefan R. a glissé du GHB dans le verre de sa victime à son insu.

Une fois que cette dernière a commencé à s’endormir, le prof l’a égorgée vivante et l’a laissée se vider de son sang, « parce que cela lui procurait une stimulation sexuelle », a affirmé le procureur Martin Glage dans ses réquisitions. Une fois mort, il aurait dévoré une partie de ses membres.

« En trente ans de carrière, rien de tel n’a jamais atterri sur mon bureau » a déclaré le Président du Tribunal.

Stefan R. a été condamné vendredi à la prison à vie. Sa condamnation a été assortie d’une mention rendant presque impossible…lire la suite ici

laissez un commentaire