Ultimate magazine theme for WordPress.

Appel à l’insurrection : Aliou Sow corrige Ousmane Sonko

0

Dans ce pays maintenant, c’est la logique de « MA FORCE, MA LOI ». Même dans nos quartiers et nos villages, la loi de la jungle se propage. A ce rythme, les milices risquent de remplacer les partis politiques comme dans certains pays d’Afrique.

« JE M’EN FOUS DE L’APPEL À L’INSURRECTION », SONKO encore.

« J’appelle tout Sénégalais épris de justice à rallier Dakar pour participer au rassemblement annoncé par Khalifa Sall. J’appelle les leaders aussi pour que ce rassemblement soit un prétexte de prise de décisions pour enfin faire face aux stratégies machiavéliques de Macky Sall, car fini les discours! J’appelle la jeunesse à se mobiliser. Je m’en fous de l’appel à l’insurrection. Je prends mes responsabilités. C’est moi qui l’ai dit », Sonko.

En cas de destruction de biens publics et privés et de TUERIES, les auteurs, leurs complices, les facilitateurs, les organisateurs et les participants doivent assumer toutes les conséquences qui découlent de leurs initiatives.

Les bricolages par le « maslaha » sans limites nous font perdre trop de temps dans la marche vers le développement. Il faut des mesures radicales contre certaines pratiques et une catégorie de personnes si nous voulons remettre le Sénégal sur les rails de la rigueur et du développement socio-économique.

Celui qui tue une femme en endeuillant une famille et tout un pays pour faire plaisir à sa femme n’est pas différent de celui qui veut susciter un carnage après la mort dans la rue d’une quinzaine de jeunes non encore élucidée à la suite d’un « complot » ou pas au sujet de récurrentes parties de jambes en l’air ou de plaisirs à l’huile ou à la graisse de « boa » ayant mal tourné. C’est toujours la dynamique de tous les moyens sont bons pour atteindre son objectif.

Pour freiner l’incompétence, la violence verbale & physique et surtout l’irresponsabilité, VOTONS la COALITION BOKK GIS GIS LIGGEEY.

Aliou Sow

laissez un commentaire