Ultimate magazine theme for WordPress.

Bougane divise Sonko et Bassirou Diomaye Faye

0

Les leaders au sein du Parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail l’Ethique et la Fraternité doivent apprendre à accorder leur violon avant de donner leurs avis sur une question qui intéresse tous les Sénégalais. En effet, deux éminents membres de PASTEF, en l’occurrence Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye, se sont exprimés sur l’affaire D-Media. Mais une chose qui n’a pas échappé aux radars de Xibaaru, c’est que les deux Patriotes ont des positions différentes sur la question. Et cette situation commence à faire jaser.

L’affaire D-Média divise les leaders au sein de Pastef. Depuis que Bougane Gueye Dany a quitté la coalition Yewwi Askan Wi, la bande à Sonko s’était éloignée de tout affaire le concernant. Ce, parce que le leader du mouvement Gueum Sa Bopp était considéré comme une taupe au sein de l’opposition. Et depuis que ce problème avec le fisc a éclaté, peu de Patriotes se sont exprimés sur la question. Et les rares qui l’ont fait ne parlent pas le même langage.

Les problèmes fiscaux de Bougane divisent Pastef

Ousmane Sonko, le patron de Pastef et Bassirou Diomaye Faye, patron des cadres du Pastef sont totalement divisés sur la dette fiscale de DMEDIA dont le patron n’est autre que Bougane Gueye.

Invité sur la 7Tv, Bassirou Diomaye Faye s’en était violemment pris à Bougane. « Quelqu’un a déclaré sur votre plateau (Ndlr : Bougane Gueye) récemment que son redressement fiscal a été par un tel inspecteur, mais ce qu’il a dit est très faux. Parce que dans la notification qu’il vous a remis il y a quatre inspecteurs et un contrôleur qui l’ont signée. Et lui, il a choisi d’en citer un juste pour essayer de le rapprocher du pouvoir et l’insulter devant tout le Sénégal. On ne peut pas insulter allègrement un agent des services publiques qui ne choisit même pas le lieu de sa mission », a-t-il d’emblée face Maimouna Ndour Faye.

Le président du mouvement national des cadres patriotes de préciser : « Aucun inspecteur ne peut se réveiller un beau jour et dire qu’il va contrôler une entreprise. Ce n’est pas possible. Moi-même je fais partie du comité de programmation des vérifications. Les inspecteurs qui font la vérification ne connaissent rien des dossiers retenus en programmation. Ils font juste des propositions de vérification et le comité de programmation, diversement composé, décide des dossiers qu’il faut programmer en vérification. Et lorsqu’un dossier est retenu, c’est le chef qui désigne les inspecteurs qui seront dans la mission », rajoute Bassirou Diomaye. Qui lance à Bougane : « On ne peut insulter alors qu’on n’a pas payé »

Mais cette déclaration de Bassirou Diomaye est complètement opposée à celle de son mentor, Ousmane Sonko. Depuis Ziguinchor, Ousmane Sonko s’est prononcé sur la question. Et comme à ses habitudes le leader de Pastef s’en ouvertement pris à Macky Sall. Et selon le député accusé de viol, ce dossier est un pur montage politique pour liquider un homme politique.

Ce désaccord remet au gout du jour la question de la communication au sein de Pastef. Ousmane Sonko doit soigner ses lacunes communicationnelles. Un homme qui aspire à gérer le Sénégal devrait s’abstenir de tenir une telle position. Mais aussi les membres de son parti se doivent de respecter la discipline de parti. Même s’il est expert dans le domaine, Bassirou Diomaye Faye ne devait pas être le premier à s’exprimer sur le problème. Et peut-être, ils auraient évité de se ridiculiser politiquement.

Pastef doit travailler à bien communiquer. Les problèmes fiscaux de Bougane Gueye ont montré la cacophonie qui règne à l’intérieur de ce jeune parti. Ousmane Sonko doit travailler sa communication avant de faire des réajustements au sein de son parti. La survie de Pastef y dépend car le désordre mène toujours à la catastrophe.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire