Building Administratif : L’Armp autorise un marché de 300 millions invalidés par la Dcmp

Le Building administratif, Mamadou Dia, est décidément un gouffre financier. 40 milliards déboursés pour sa réfection fortement décriés, le bâtis continue de ponctionner. Un avenant de 300 millions a ainsi été autorisé par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) sur saisie du secrétaire général du gouvernement pour des travaux supplémentaires et d’extension de l’édifice.

L’information a été donnée par Les Échos qui, dans sa parution du jour, encre que cet avenant proposé par le Secrétaire général du gouvernement, le ministre Maxime Jean Simon Ndiaye, a été refusé par la DCMP, au motif qu’un avenant ne peut prendre en compte des prestations antérieures à son entrée en vigueur.