Ultimate magazine theme for WordPress.

Campagne arachidière : Les dix (10) mesures du Premier ministre

0

Le Premier ministre Amadou Ba a présidé, hier mardi, un Conseil interministériel sur la campagne de commercialisation de l’arachide, en présence des acteurs de la filière agricole, notamment le Comité national interprofessionnel de l’arachide (CNIA) et les producteurs qui doivent tirer profit de leurs labeurs.

À l’issue de cette rencontre, le prix plancher proposé par la majorité des membres est fixé à 275 F Cfa. Par conséquent, des mesures d’accompagnement sont prises afin d’obtenir une commercialisation satisfaisante pour tous les acteurs concernés. Amadou Ba interpelle tous les ministères concernés afin de veiller au respect de ces accords.

Après la première mesure concernant le respect du prix de l’arachide à partir de 275  F CFA, soit 5 F CFA de plus que celui de l’année dernière, le 21 novembre est arrêté de manière consensuelle par  tous les acteurs comme date de démarrage effectif de la collecte afin de freiner le phénomène de « mbapat » (bradage) dès le début de la campagne de commercialisation.

Le paiement des 23 927 671 F CFA d’arriérés de factures des opérateurs par l’Etat pour la campagne 2021-2022 est acté afin  de permettre à ces derniers de disposer de ressources financières pour collecter et payer aux producteurs immédiatement après la livraison des graines au niveau des points de collecte. La notification des lettres de constitution de stocks de semences certifiées va permettre aux opérateurs d’accéder aux *financements afin de collecter les semences de leurs contractuels.

La mise en place d’un comité de suivi technique et d’un comité de suivi financier de la campagne de commercialisation aidera à créer un cadre de concertation des acteurs et facilitera le suivi des factures et des besoins financiers des acteurs (banques, huiliers et opérateurs). L’encadrement de la collecte des graines destinées à l’exportation pour renforcer le contrôle de la qualité en vue d’éviter des rejets dans les marchés preneurs et de renforcer la concertation avec les acteurs.

Les mesures concernent aussi l’interdiction d’exporter des semences d’arachide, conformément à l’article 2 du décret n°2010-15 du 13 janvier 2010. La surveillance des frontières sénégalaises est également notifiée par le Premier ministre, pour éviter la fuite des graines vers les pays limitrophes. Une autre aspiration de l’autorité, c’est de trouver une formule permettant de faire fonctionner les usines et les unités de transformation, dont la Sonacos Sa.

Enfin, précise le Premier ministre Amadou Ba, la période de collecte des exportations sera encadrée, car, pour rappel, lors de la campagne précédente, l’autorisation d’exporter des arachides avait été suspendue entre les mois de mai et d’août 2022, pour ne pas compromettre la disponibilité en semences.

Dans ce même esprit, il est proposé de circonscrire l’autorisation des exportations à la période du 30 décembre 2022 au 30 avril 2023.

Avec Seneweb

laissez un commentaire