Ultimate magazine theme for WordPress.

Campagne de manipulation : La mauvaise voie engagée par le CRD

Abdoul Mbaye (à gauche) et Lamine Diallo membres du Congrès de la Renaissance Démocratique (C R.D)
0

Au Sénégal, certaines réactions peuvent friser le ridicule. Toute une polémique vaine, plus saugrenue qu’incongrue avait été engagée autour d’un décret présenté par Ousmane Sonko et ses camarades, comme accordant des indemnités faramineuses et autres avantages matériels considérables aux anciens Présidents du Conseil, économique, social et environnemental (CESE), alors que le Sénégal est plongé dans la crise liée à la propagation de la pandémie de la covid-19. Une campagne de dénigrements tous azimuts avait commencé à se faire sur cette affaire. C’est Yakham Mbaye, le directeur général du quotidien national Le Soleil qui est venu finalement mettre de l’ordre dans cette affaire en divulguant le vrai contenu de ce décret.

Il faut dire cependant que la fin du couvre-feu politique. Des partis lilliputiens de l’opposition regroupés au sein du Congrès de la renaissance démocratique (CRD) qui se trouvaient en panne d’inspiration, se saisissent de cette affaire pour signaler à l’opinion leurs existences. L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, le Mouvement de la République des valeurs (MRV) de l’ancien ministre Thierno Alassane Sall, deux composantes de ce CRD en ont profité pour montrer encore une fois, comment ils portaient de la haine contre le Président Macky Sall qui les a limogés du gouvernement.

Ils ont donc profité de la brèche ouverte par le PASTEF de Ousmane Sonko sur cette affaire, uniquement pour se faire remarquer. Comment peuvent-ils vouloir se montrer ridicules en décidant de saisir la justice pour faire annuler le décret en question ? Alors que le contenu qu’ils révèlent renfermer le décret n’existent que dans l’imaginaire de ceux qui ont soulevé de façon malveillante cette affaire.

Sauf à vouloir prouver qu’ils continuent toujours d’exister, personne ne peut comprendre la cohérence de la démarche des membres du CRD qui cherchent à tirer profit de la situation.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire