Ultimate magazine theme for WordPress.

Choix du PM et Législatives…Macky joue avec le feu

0

Le président Macky Sall est un politicien qui n’apprend pas de ses erreurs. A peine est-il sorti des élections Locales avec l’élection de personnes inconnues dans le landerneau politique face à ses candidats expérimentés, le président Macky Sall recommence les mêmes erreurs en jouant avec le feu. Le pays est à l’arrêt en attendant la nomination de son futur premier ministre. Mais pendant ce temps Macky Sall travaille pour l’Union Africaine devenue sa priorité.

Macky Sall participe en ce moment au sixième Sommet Union Européenne (UE)-Union Africaine (UA), qui se tient à Bruxelles (Belgique). Il y plaide pour la relance économique et la sécurité sanitaire. Pour Macky Sall « ce sommet sera aussi celui qui changera, pour de bon, le paradigme de la coopération entre l’UE et l’Afrique sur une relation de partenariat entre pairs, sur la base d’objectifs partagés. ». Une plaidoirie qui est loin de l’état dans lequel le président a laissé son cher pays qui est suspendu à la nomination d’un premier ministre.

Macky Sall a-t-il été élu par les Africains pour s’occuper de l’Afrique ? Les Sénégalais qui l’ont élu sont victimes du non fonctionnement des institutions. La constitution a été révisée avec la restauration du poste de premier ministre. Et depuis le mois de décembre, le pays attend son Premier ministre et son nouveau gouvernement. Les ministres diligentent les affaires courantes et les factures de plusieurs entreprises restent impayées. Les partis politiques, l’administration centrale et les acteurs économiques attendent le futur Premier ministre.

« Macky Sall a commis une erreur lors du choix de ses têtes de listes aux Locales. Il a fait durer le suspense jusqu’à deux mois des élections au moment où les opposants avaient déjà annoncés les couleurs depuis plus d’un an. On savait que Barth allait se présenter à Dakar depuis plusieurs mois. Il a eu le temps de se préparer. Mais Diouf Sarr n’a eu qu’un mois de préparation. Et le président ne semble pas avoir tiré les conséquences de sa lenteur. Et il l’a payé avec l’arrivée des inconnus à des mairie come celle de Guédiawaye, Thiès, et Kédougou » déclare un responsable de l’Alliance pour la République qui a préféré garder l’anonymat.

« Aujourd’hui, le président recommence la même chose avec la nomination du Premier ministre. Le pays a besoin de ce premier ministre mais la coalition au pouvoir en a encore le plus besoin à l’approche des Législatives. A cinq mois des Législatives, la coalition au pouvoir n’a plus ce responsable politique qui pourrait guider les troupes aux élections. Et le premier ministre pourrait être cet homme qui va diriger la liste nationale de Benno Bokk Yaakaar comme Mahammed Boun Abdallah Dionne en 2017. Mais aujourd’hui, on ne connaît pas le Premier ministre et le président Macky Sall ne semble pas pressé comme si ces échecs aux locales ne lui avaient pas servi de leçons » précise ce responsable APR.

En direction des élections législatives du 31 juillet 2022, le président de la République a pris le décret 2022-240 portant révision exceptionnelle des listes électorales qui est fixée dans la période du 7 au 31 mars 2022. Et le camp présidentiel n’aura plus que trois mois après cette révision, pour préparer les législatives. Serait-ce suffisant pour le parti au pouvoir pour préparer ses troupes ? Au soir du 31 juillet 2022, le président Macky Sall risque de faire les frais de sa tortuosité politique. Un Premier ministre au mauvais profil pourrait diviser son parti et sa coalition…

Mais aussi, ce premier ministre pourrait être le l’artisan de la cohabitation tant désirée par l’opposition. « Macky Sall doit impérativement un Premier ministre qui a une expérience du terrain politique et des adversaires politiques. Et c’est lui qui conduira les troupes vers une victoire de Macky aux Législatives. Si Macky Sall nous met un technocrate qui n’est pas de l’APR, cela pourrait déclencher des scissions internes qui auront pour conséquences des votes sanctions » conclut le responsable politique de l’APR…

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire