Coronavirus Kolda: Les talibés doivent rester dans les daaras

Face à la maladie du coronavirus, d’importantes mesures sont prises par l’État pour protéger les populations et pourtant tel n’est pas le cas pour les enfants talibés qui continuent à mendier dans les rues à toute heure. C’est le constat amer d’Abdoulaye Seydi. Ce fils d’un chef religieux de la place déplore la liberté de circulation des talibés dans ce contexte de coronavirus. Il souhaite la rétention de ces enfants talibés dans leurs lieux d’apprentissage où ils peuvent recevoir et appliquer les règles d’hygiène contre cette maladie. Pour Abdoulaye Seydi, ces talibés peuvent être rendus à leurs familles respectives pour éviter leur vie en groupe. Aujourd’hui que les écoles et établissements sont fermés, Laye Seydi plaide pour des mesures idoines à protéger et sauver ces enfants talibés vulnérables partout. Dans tous les cas, ils sont là ces talibés, à circuler dans les rues à la recherche de l’aumône. Ainsi, Abdoulaye Seydi invite l’État et ses autorités à sortir ces enfants de la rue et à les accompagner à la prévention contre cette maladie du coronavirus.

ELHADJI MAEL COLY