Coronavirus : Wade suspend tout…réunions, meetings et vente des cartes

Suspension de rassemblements au Sénégal à cause du coronavirus : Abdoulaye Wade donne le ton

Le coronavirus se répand à très grande vitesse à travers le monde. A une vitesse si grande, que face à l’impossibilité de trouver les moyens de stopper sa propagation, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de le classer comme une pandémie. Aujourd’hui, c’est l’humanité toute entière qui est placée en état d’alerte, car en état de guerre contre un ennemi des plus destructeurs, tant il est devenu effroyable.

L’ancien Président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, en homme averti, avait préconisé des solutions pour qu’au Sénégal, bien avant que les premiers cas ne soient signalés, des mesures soient prises. Me Abdoulaye Wade est aujourd’hui le premier homme politique, le seul pour le moment à suspendre toutes les activités de son parti, le Parti démocratique sénégalais (PDS), depuis le 5 mars à cause de la propagation du coronavirus. Et depuis hier 12 mars, il suspend, à cause toujours de cet ennemi foudroyant qu’est le coronavirus, la vente de cartes de membre du PDS. L’alerte doit être prise au sérieux, et c’est ce qu’a compris Me Abdoulaye Wade.

En tout cas, le leader du PDS, une fois de plus, donne la leçon à l’ensemble des membres de la classe politique, mais également de la société civile et religieuse. Même les syndicalistes doivent s’en inspirer, prendre les devants d’ores et déjà pour suspendre toute manifestation en direction du 1er mai de cette année.

Quant au Chef de l’Etat Macky Sall, il doit lui aussi davantage s’inspirer de l’exemple de Me Abdoulaye Wade, pourquoi pas en suspendant momentanément le Dialogue national qui de toutes les façons se trouvent en panne. Jusqu’ici, le Chef de l’Etat, malgré de nombreux appels, ne veut prendre son courage à deux mains, pour aussi suspendre les rassemblements religieux pour une durée déterminée.

N’oublions pas qu’un premier cas s’est signalé à Touba, avec un Sénégalais « modou modou » venu d’Italie pour assister au magal de Porokhane. Entre temps, on ne sait pas encore le nombre exact qu’il y aura, mais on sait que déjà que cinq personnes de son entourage avec qui il était en contact, sont contaminées.

L’Arabie Soudite, terre du prophète Mahomet (PSL) suspend provisoirement le petit hadj, à cause du coronavirus. L’alerte devient sérieuse. En Occident, des mesures draconiennes sont prises pour éviter les grands rassemblements. Le Sénégal ne peut échapper à la règle, alors que des cas de coronavirus sont signalés sur son territoire.

La rédaction de Xibaaru