Ultimate magazine theme for WordPress.

Côte d’Ivoire…Un couple venu pour des funérailles, meurt dans un hôtel

0

A Agboville, venus aux funérailles, un homme et sa copine meurent dans un hôtel à Grand Yapo…

Venus aux funérailles, le vendredi 6 janvier 2023, à Petit Yapo (Agboville), le nommé K.K.L. et sa copine K.A.M. ont été découverts morts le lendemain dans leur chambre d’hôtel à Grand Yapo, village voisin.

Un drame s’est produit, dans la nuit du vendredi 6 janvier 2023, à Grand Yapo, village situé dans la sous-préfecture d’Agboville, dans la Région de l’Agnéby-Tiassa. Le nommé K.K.L. âgé de 59 ans et la nommée K.A.M., 30 ans, tous deux de nationalité ivoirienne, ont été découverts morts, le lendemain, dans la chambre d’un hôtel à Grand Yapo.

L’homme s’était rendu aux funérailles du père de son ami

Des circonstances du drame, il ressort que le nommé K.K.L. s’était rendu, le vendredi aux funérailles de Maho M’boh, le père de son ami M.F., à Petit Yapo, un autre village de la sous-préfecture d’Agboville, situé à environ 3 kilomètres de Grand Yapo, lieu du drame.

Le presque sexagénaire s’était rendu aux funérailles flanqué de la jeune fille de 30 ans. A Petit Yapo, lieu des obsèques du père de son ami, l’homme ne voulait déranger personne. C’est pourquoi, il a jugé bon de se trouver une chambre d’hôtel à Grand Yapo, le village voisin.

A l’heure des funérailles, K.K.L. est présent aux côtés de son ami, avec bien sûr la jeune fille. Après avoir passé quelques moments auprès de son bras droit, l’homme veut aller se reposer avec la fille. Bras dessus dessous, on les voit s’éloigner vers le véhicule de K.K.L. Direction, Grand Yapo, le point de chute.

En seulement quelques minutes, ils arrivent à l’hôtel et accèdent à leur chambre. On ne saura plus ce qu’il s’est passé par la suite dans la chambre.

Le lendemain samedi 7 janvier 2023, jusqu’à 14 heures, le couple est toujours enfermé dans la chambre d’hôtel. Cela intrigue le gérant de l’hôtel qui informe aussitôt le propriétaire. Ce dernier alerte la chefferie de Grand Yapo.

Ce qui était tant redouté va se produire quand on ouvre la porte de la chambre

Ce qui était tant redouté va se produire quand on ouvre la porte de la chambre. L’homme est nu, étendu sur le dos, sur le lit. Inerte. La fille également dans la tenue d’Eve est inerte, les bras croisés au niveau de sa poitrine, couchée sur le dos au sol, au pied du lit.

Très rapidement, la brigade de gendarmerie est alertée. Les éléments de la maréchaussée arrivent sur les lieux pour le constat flanqué de l’infirmier du centre de santé rural de Grand Yapo.

Plus tard, les corps des victimes ont été enlevés pour être conservés à la morgue du CHR d’Agboviĺle.

Ce drame continue d’alimenter la chronique dans la localité. Certains villageois évoquent la thèse de l’empoisonnement. Mais qui aurait intérêt à empoisonner le couple ? Seule l’enquête ouverte pourra nous situer.

Source Linfodrome

laissez un commentaire