Derniers jours du gouvernement…les ministres tremblent

Gouvernement : Plusieurs ministres en sursis

Ainsi, soit-il ! L’actuel gouvernement du Président Macky Sall vit ces dernières heures. Nous avons là un gouvernement en sursis. Plusieurs ministres vont devoir trembler. Rien qu’à l’idée, ils ne pourront plus siéger en Conseil des ministres. Si l’actuelle composition du gouvernement a échoué et déçu tous les Sénégalais, cela est dû au fait de l’incompétence de certains ministres ou à leur arrogance, parce que, il n’y a pas un Premier ministre chargé de superviser toutes leurs actions, car le Chef de l’Etat à lui seul, ne peut pas être au four et au moulin.

Les informations fuitent. Le gouvernement qui va être mis en place, retournera à l’orthodoxie. Dans les projets du Chef de l’Etat toujours déterminé à mettre en œuvre le Fast-Track, le poste de Premier ministre va être réinstauré. C’est le retour de la Primature au Sénégal.

C’est la volonté du Chef qui a compris le message qui lui est adressé par le peuple et qui sait qu’avec les conséquences causées par la pandémie de la covid-19, ainsi que les inondations, aucun échec ne lui sera pardonné par les populations. A côté de la pandémie du coronavirus, d’autres dangers sanitaires guettent le Sénégal. Il y a le paludisme, mais également la conjonctivite qui fait sa réapparition. Sans compter qu’au vu des dangers, on n’est plus à l’abri du choléra.

Le Président de la République Macky Sall a compris qu’il lui faut agir, et bien vite. Il ne reste qu’à convoquer l’Assemblée nationale pour que le projet de loi visant à restaurer le poste de Premier ministre au Sénégal soit réintroduit. Un Premier ministre qui sera chargé de conduire un gouvernement remanié en profondeur.

Selon des sources, peu de ministres vont être reconduits dans ce futur gouvernement. C’est dire que tous ces ministres incompétents ou mêlés à des scandales vont avoir peu de chance, d’être reconduits. Bien fait. Car, le gouvernement qu’envisage de mettre en place le Chef de l’Etat Macky Sall, sera plus composé de technocrates, et ce sera sous la supervision d’un Premier ministre.

La rédaction de Xibaaru