Face au covid-19…L’opposition sénégalaise abandonne le combat

Propositions de sorties d’idées face au covid-19 : L’opposition sénégalaise en panne d’inspiration

En cette période de pandémie du covid-19, c’est tout le Sénégal qui doit être mobilisé. C’est dans ce sens d’ailleurs que le Chef de l’Etat Macky Sall dès l’apparition d la pandémie au Sénégal, a pris l’initiative de rencontrer la partie la plus représentative de la classe politique ainsi que d’autres forces vives de la nation. Dans sa démarche, le Chef de l’Etat voulait recueillir toutes les propositions pour mener à mieux la guerre contre le covid-19.

L’opposition au Sénégal peut avoir le verbe, lorsqu’il s’agit de s’en prendre au pouvoir en place, mais dès qu’il s’agit de sortir des propositions de sorties de crise dans des situations comme celles vécues en ce moment, on ne l’entend plus.

Où se trouvent Ousmane Sonko, Malick Gakou, Khalifa Sall, Idrissa Seck, Me Madické Niang, tous ces leaders de l’opposition prompts à des sorties les unes plus virulentes que les autres, lorsqu’il s’agit de s’en prendre au pouvoir. Aujourd’hui, c’est pratiquement toute l’opposition qui préfère observer le silence. Alors qu’ils sont tous attendus ces chefs de l’opposition avec des propositions de sorties de crise.

Des exceptions dans l’opposition

De rares personnalités de l’opposition ont fait des propositions concrètes au président de la république, parmi elles on compte l’ancien Premier ministre et leader de l’ACT, Papa Abdoul Mbaye, l’ancien président de l’Assemblée nationale et leader de Bokk Gis Gis, Pape Diop et Le secrétaire général de And-Jëf/PADS, le député Mamadou Diop Decroix.

Pape Diop (à gauche) Mamadou Diop Decroix (au milieu) Papa Abdoul Mbaye (à droite)

C’est par des lettres ouvertes au président de la République que l’ancien Premier Ministre, Papa Abdoul Mbaye a décidé de contribuer à la réflexion dans la lutte contre le coronavirus. Parmi ces réflexions, l’ancien PM avait émis une baisse des prix des factures d’électricité : « Il faut réduire les dépenses dans les foyers face à la baisse des revenus pour permettre l’achat possible de denrées alimentaires et combattre la faim. Je propose concrètement un abandon de 40000 fcfa par mois sur toutes les factures d’électricité pour avril et mai. L’Etat couvrira le manque à gagner de la Senelec » avait-il proposé dans sa réflexion du 28 mars.

Il y a aussi Pape Diop, le leader de Bokk Gis-Gis qui a fait des propositions. Pape Diop a invité l’Etat à user de la qualité de sa signature pour garantir auprès de certaines banques des prêts remboursables à un taux de 7% pour les entreprises les plus affectées par la crise, ainsi que les Pme/Pmi. Il a aussi demandé au chef de l’Etat de prolonger le différé de paiement des impôts et taxes en faveur des Petites et Moyennes Entreprises au-delà du 15 juillet 2020. Le leader de Bokk Gis Gis, avait tout de même insisté sur l’envol de l’économie par le secteur informel.

Mamadou Diop Decroix, le secrétaire général de And-Jëf/PADS a de son côté a remis un mémorandum sur la situation actuelle au Chef de l’Etat Macky Sall.

Les ténors de l’opposition sommeillent

Idrissa Seck, arrivé en seconde position de la présidentielle de 2019, est introuvable et injoignable. Khalifa Sall est en hibernation pour se remettre de ses deux années d’incarcération. Et Ousmane Sonko observe une retraite politique…

L’opposition sénégalaise se retrouve-t-elle en panne d’idées face à des situations de ce genre ? Au même titre que le pouvoir, elle se trouve face à ses responsabilités. L’opposition est attendue aujourd’hui à travers des propositions de sorties de crise, si elle veut gagner en plus de crédibilité auprès des Sénégalais.

La rédaction de Xibaaru