Coronavirus : Après la loi et les consultations…Quoi faire ?

Guerre contre le coronavirus : Les consultations du Chef de l’Etat au Palais deviennent du folklore

Les audiences se multiplient au Palais de la République. Après les responsables politiques, le Président de la République Macky Sall reçoit chaque jour, un nombre incessant de visiteurs. Les audiences au Palais de la République dans le cadre de la guerre contre le coronavirus sont comme en train de virer au folklore cependant. Du folklore qui peut avoir des conséquences fâcheuses. Avec le nombre incessant de visiteurs que le Président de la République reçoit en ce moment au Palais, il se trouve que lui-même n’est plus à l’abri d’une contamination au coronavirus.

Le Premier ministre d’Angleterre dont les mesures de protection se trouvent renforcées autour de sa personne, malgré tout, est contaminé au coronavirus. Nul ne peut garantir qu’il est totalement à l’abri en ce moment face à l’adversaire dans cette période de guerre. Le Sénégal est en guerre. Dans toute nation en guerre, le Président de la République est le premier à être placé à l’abri. Pour un pays comme le Sénégal où le poste de Premier ministre est supprimé, et que le Président de la République devient celui par qui toutes les décisions passent et sont prises. Sans jouer aux oiseaux de mauvais augure, on ne pourrait s’empêcher d’évoquer l’hypothèse au cas où le Chef de l’Etat serait lui-même contaminé ?

Après avoir recueilli les avis des responsables principaux de l’opposition, avoir réussi à rassembler tous les Sénégalais autour de sa personne, les préoccupations du Président Macky Sall doivent maintenant se situer ailleurs. Il avait annoncé une batterie de mesures au moment de faire entrer en vigueur l’état d’urgence ainsi que le couvre-feu. C’est le moment pour lui de rendre compte au quotidien les Sénégalais du niveau d’exécution de ces mesures, et d’être beaucoup plus en contact avec les membres de son état-major de crise que de s’adonner à tout un folklore.

La rédaction de Xibaaru