Ultimate magazine theme for WordPress.

Hausse des cas de Covid : Aly Bathily indexe les tournée politiques

Aly BATHILY, membre de la cellule des Cadres - République des Valeurs
0
La flambée des cas Covid-19, conséquence des doxantu politiques…Par Aly Bathily
À l’heure où tous les pays du monde font une course contre la montre, pour pallier la nouvelle vague de contamination au Covid-19 et pour protéger leurs populations, notre gouvernement est, une fois de plus, aux abonnés absents.
Force est de constater qu’au regard des chiffres du ministère de la Santé et de l’Action sociale, notre pays est frappé de plein fouet par la 3ème vague Covid-19.
De jour en jour, les cas de contamination augmentent sous nos yeux sans qu’aucune mesure sérieuse ne soit prise pour stopper cette puissante montée de la 3ème vague, accélérée par les différents variants, dont le plus virulent est le Delta.
Et pourtant, le gouvernement n’est pas sans savoir les données scientifiques robustes confirmant que le variant Delta présente une augmentation de la transmissibilité de 60 % par rapport au variant Alpha, jusqu’à présent le plus transmissible.
Il est inéluctable que si rien n’est fait, et avec célérité, nous nous dirigeons tout droit vers une catastrophe humaine dans ce pays. Yal na ñu ci Yàlla musël !
Le Sénégal a enregistré durant la semaine du 4 au 10 juillet, 20 décès et 2.407 nouveaux cas positifs au Covid-19, en hausse de 1.543 cas par rapport à la semaine précédente. C’est énorme !
Au moment où nous écrivons cette chronique du Talaata, les statistiques du jours viennent de tomber. Le communiqué du ministère de la Santé et de l’Action Sociale nous apprend que 5 de nos compatriotes ont perdu la vie et 354 d’entre eux ont été contaminés. Ce n’est que trop, mais les chiffres sont têtus !
Pendant que les chiffres continuent de monter vertigineusement, le gouvernement est occupé, au parlement, à manœuvrer sur une loi électorale qui ne fait nullement l’unanimité. Nous y reviendrons…
Comme d’habitude, il excelle dans la politique de l’autruche.
Nous avons évidemment compris que le Président de la République est pris par une grande frilosité pour imposer à nos compatriotes des mesures contraignantes.
Il a passé son temps sur des balades politiques depuis plus d’un mois, lors desquelles nous avons vu ses images de propagandes où les porteurs de pancartes étaient entassés comme des sardines.
Pour une contamination à grande échelle, il ne pouvait mieux s’y prendre.
Qui dirait, « faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ».
Clairement, voici une conséquence malheureuse des doxantu politiques du Président de la République.
Notre analyse nous amène à déduire qu’il s’est retrouvé piégé par ses balades politiques et la seule victime de cette irresponsabilité reste le sénégalais lambda qui perd sa vie dans cette pandémie.
Le gouvernement a usé toutes ses cartouches depuis le précédent confinement. Suite aux événements du mois de mars dernier, il s’est retrouvé obligé d’abroger les mesures prises en janvier ; tout ceci dans une communication gouvernementale lamentable.
Devrons-nous rappeler la stigmatisation dont le Ministre de la justice a fait preuve à l’endroit de nos lutteurs dans un média occidental, les accusant de manquer d’entrainements lors du confinement et tout ce qui s’en est suivi ?
Devrons-nous rappeler que le Président de la République nous a brandi sa menace d’offrir nos vaccins aux pays voisins ?
Il ne pouvait mieux s’y prendre pour inciter nos compatriotes à se vacciner.
Devrons-nous rappeler le couac concernant l’acquisition des vaccins Sinopharm, du gouvernement chinois ?
Au demeurant, nous attendons toujours de savoir si ces vaccins ont été acquis gracieusement, ou sur l’argent du contribuable.
Le peuple ne fait plus confiance à son Président, particulièrement pour le protéger dans cette pandémie.
Monsieur le Président, prenez les mesures avant qu’il ne soit trop tard, votre rôle est de protéger la nation, le peuple, vos compatriotes, davantage les plus démunis !
Maggum waxooon naa ko, moo gën maggum xamoon naa koo.
C’est bien de recevoir Monsieur Thierry Breton, Commissaire Européen au marché intérieur, pour discuter de l’implantation d’usine de production de vaccins, mais c’est encore mieux de protéger nos compatriotes, dans l’immédiat !
Regardez ce qui se fait ailleurs, tous les dirigeants à la hauteur de leur rang ont pris des mesures idoines pour palier la propagation du virus sur leurs territoires et protéger leurs peuples : la Corée du Sud, l’Australie, la France, Le Portugal, la Tunisie, l’Espagne, l’Egypte, et j’en passe.
Mbokk yi, respectons les gestes barrières, protégeons-nous les uns, les autres.
Prompt rétablissement à nos malades et prière pour le repos de l’âme de nos défunts.
Aly BATHILY
Spécialiste de la communication politique
Membre de la cellule des Cadres – République des Valeurs (Réewum ngor)
laissez un commentaire