Ultimate magazine theme for WordPress.

Hausse du prix du sucre…l’Etat ne doit pas rester insensible !

0

Depuis quelques jours, le prix du sucre en poudre est passé de 600 francs à 635 francs, voire 700 francs Cfa le kg dans certaines surfaces et certaines localités du pays.

Sur les raisons d’une telle hausse, le directeur du Commerce intérieur évoque une nécessité pour permettre à la Compagnie sucrière sénégalaise de vendre ses produits et offrir aux Sénégalais les quantités requises sur le marché.

La situation devient ainsi critique et l’Etat du Sénégal reste le seul responsable d’une telle “tragédie du marché” en plus des autres prix qui ont flambé devant un gouvernement qui semble insensible à cette réalité qui va bientôt le rattraper.

Il est quasiment inexplicable de la part de l’Etat et inacceptable des citoyens qui vivotent déjà, que chaque trimestre le prix d’une denrée spécifique puisse augmenter. Et c’est bien dommage que l’Etat n’ait que la résignation face à un tel fait en mettant en avant des allégations justificatives qui ne tympanisent plus que ne convainquent.

L’Etat du Sénégal doit comprendre, plus que jamais, qu’il est inadmissible que le sucre qui se produit ici, par une compagnie nationale, puisse être si cher.

Les produits de consommation de première nécessité doivent être tablés, sous le contrôle strict de l’Etat, à des prix raisonnables et fixes. Le sel, l’eau, le sucre et le riz, l’électricité… que les Sénégalais utilisent tous les jours doivent être des produits subventionnés par l’Etat pour aider les ménages à mieux remplir le panier de la ménagère et vivre dignement.

Faire preuve d’insensibilité, à chaque fois qu’il est annoncé la hausse d’un prix d’un quelconque produit “vital” aux Sénégalais, risque de porter des coups violents à l’Etat qui doit, à chaque fois que de besoin, être à côté des populations, au lieu de lui servir des justifications d’ataraxie et d’indifférence en défendant telle ou telle autre raison qui serait à l’origine d’une ou telle autre hausse.

Source : Senego

laissez un commentaire