Hommage à Samba Diabaré…Par Mamadou Biguine Gueye

Diabaré

Du Xalam le virtuose s’en va

Cordes pleureuses

Des paisibles Ngonal, oh trépas

Voilà hélas la nuit douloureuse

Xalam à la paisible symphonie

Xalam, voix de l’harmonie

Xalam, nectar que boivent souverains

Oui Xalam, dodelinant de la tête, badins

Xalam de Cheikh Sene le Dialy

Xalam de Boucounta l’As

Xalam des princesses Fary

Xalam qui les voix abaisse

N’est-ce pas ta beauté que je perçois

Lorsque sereins, les coeurs s’aiment

N’est-ce pas tes rythmes qui essaiment

Lorsque vers l’horizon, le soleil rougeoie

Samba oh Diabaré, superbe champion

Vois-tu comme tu nous fait

À l’Afrique et à ton Sénégal, comme lampion

Tu laisses propre et indélébile

Les empreintes de tes mains et de ta voix si paisible et si utile

Par leurs mythique voix, rossignols dormants

Ndiaga Mbaye, Badara Mbaye Kaba, Diabou Seck, Yande Codou,..chantent depuis l’Eden où ils t’attendent

Ta gloire, Mame, diamant brillant

Xalam qui pleure, sache qu’au plus profond de son âme, Diabaré, à jamais, le Sénégal pleure

Mamado Biguine GUEYE

Rédigé ce 21 septembre sur la route entre Fatick et Diakhao