Ibrahima Mbodj disculpe Karim Wade et enfonce Aliou Sall

Assurément le ridicule ne tue plus au Sénégal. Après avoir subi des échecs répétés à la
suite des différentes commissions rogatoires lancées, un peu partout à travers le monde,
pour fouiner les avoirs inexistants de l’ex-ministre d’Etat dans les paradis fiscaux avec un
zéro pointé à la clef ; l’Etat du Sénégal ne démord toujours pas. Il cherche toujours des poux
à coller au nouvel homme fort du PDS : l’homme le plus craint et le plus redouté par ce
régime moribond. Si non, il n’y a rien qui puisse justifier un tel acharnement contre sa
personne.
Après avoir été arbitrairement séquestré pendant plus de trois ans sans aucune preuve, les-
voilà qui caressent le rêve de vouloir lui imputer les délits dont Aliou Sall et son frère sont les
principaux coupables. Mais bon comme nos faux gouvernants ne vivent que du mensonge et
de la manipulation, il me parait impérieux de rétablir la vérité des faits. Selon la presse de ce
jour, l’ex-Dg de Petrosen, Ibrahima Mbodj, a révélé ‘’aux enquêteurs avoir signé les
contrats en mars 2012’’.
Arrêtons-nous à cette phrase qui à elle seule suffit pour démontrer l’irresponsabilité, la
mauvaise manifeste mais surtout le mensonge éhonté colporté par l’OFNAC en utilisant ce
vieux retraité pour tenter de mouiller Karim Wade. C’est dire que même en mensonge nos
faux gouvernants sont nuls.
Le Président Macky Sall pour permettre à Pétrotim Sénégal appartenant à son petit frère,
Aliou Sall, de bénéficier des deux blocs Saint-Louis et Cayar Offshore, avait fait croire aux
Sénégalais que c’est le groupe Petroasia-resources limited qui en fut demandeur. Aly
Ngouille Ndiaye pour faire passer cette pilule amère, en signant le rapport de présentation
qui fut présenté au chef de l’Etat en conseil des ministres, avait aussi fait croire aux
Sénégalais que Petroasia-resources limited était un grand groupe composé d’investisseurs
spécialisés dans le pétrole. Ce qui est tout sauf vrai. C’est à la suite de ce faux et mensonger
rapport du ministre Aly Ngouille Ndiaye que le président Macky Sall a paraphé deux décrets
d’approbation (2012-596 et 2012-577), le 19 juin 2012, permettant ainsi du coup à
Petroasia-resources limited de disposer de ces deux blocs. Ce, en violation flagrante de
l’article 8 du code pétrolier puisqu’à la suite de la plainte de Tullow oil, il y avait un
contentieux en cours.

Pour vous montrer que ces mafieux, qui utilisent la presse pour faire la peinture de leur acte
de banditisme, sont des mythomanes invétérés ; Petroasia-resources limited qui a bénéficié
des largesses du Président Macky Sall fut créé, le 06 mars 2012, aux îles vierges
britanniques qui est un paradis fiscal par excellence. Plus grave, selon leurs dires c’est
Petroasia-resources limited ‘’la grande filiale internationale’’ qui a engendré Petrotim Sénégal
appartenant à Aliou Sall. Preuve de plus qu’ils sont des cancres, la société Petrotim Sénégal
qui est la fille de Petroasia-resources limited fut crée, le 19 janvier 2012, sous le numéro
265741. Du jamais vu : une fille qui est plus âgée que sa maman ! Où se trouve la
responsabilité de Karim Wade dans tout cela ?
Mieux, un rapport de l’IGE ordonnait au chef de l’Etat de ne pas ratifier ces deux décrets
d’approbation sans omettre le fait que Macky Sall savait pertinemment que la société de
Aliou Sall (Petrotim Sénégal) n’était non seulement pas une société pétrolière mais plus
grave qu’elle ne s’était jamais essayée auparavant dans l’exploration et l’exploitation
pétrolière. Un plumitif, expert-pétrolier, il faut être Aliou Sall pour avoir cette prétention !
En réalité, l’ex-dg de Petrosen, Ibrahima Mbodj, avait signé les contrats comme il l’atteste en
mars 2012 juste après la création de Petroasia-resources limited. Les responsabilités sont
donc partagées entre Aly Ngouille Ndiaye qui a présenté un faux rapport permettant au
Président Macky Sall de signer deux illégaux décrets d’approbation et Aliou Sall dont la
société a bénéficié illégalement de ces deux blocs en utilisant une fictive société-écran
(Petroasia-resources limited). De grâce, honorables journalistes, enlevez le fils du président
Wade de cette association de malfaiteurs. Plus vous l’attaquez, plus Karim Wade tend ses
mains propres et blanches pour indiquer qu’il est l’homme sur qui le Sénégal peut et doit
compter pour sortir de la torpeur.

Eternel Wadiste

Moïse Rampino