Ultimate magazine theme for WordPress.

Idrissa Seck maudit par Wade…il ne sera jamais président

0

L’ancien Premier ministre du Sénégal Idrissa Seck, patron du parti Rewmi, poursuit sa traversée du désert. Ancien numéro 2 banni du Parti démocratique sénégalais (PDS), Idrissa Seck avait été accusé de détournement dans le cadre de l’affaire dite des Chantiers de Thiès et d’atteinte à la sûreté de l’Etat, avant d’être jeté en prison par le régime du Président Macky Sall. Une arrestation ressentie comme étant une terrible injustice par une large frange de la population convaincue qu’Idrissa Seck avait été victime d’un complot et d’une terrible injustice, visant à l’écarter de la course pour la succession de Me Abdoulaye Wade, au profit de Karim Wade.

Libéré et blanchi, grâce à la pression populaire, Idrissa Seck qui bénéficiait de l’aura des populations, et devenu candidat à l’élection présidentielle de 2007, sortira second de ce scrutin. Malgré ce score honorable, Idrissa Seck allait commencer à perdre la confiance que lui accordait la population.

Idrissa Seck avait commis la maladresse de rencontrer le Président de la République Me Abdoulaye Wade, au cours d’une audience à la veille de l’élection présidentielle. Ensuite, des révélations avaient été faites sur un deal qu’il aurait signé avec Me Abdoulaye Wade, plus connu sous le nom du « Protocole de Reubeuss ».

D’aucuns avancent que, au vu des déboires politiques qu’il connait, Idrissa Seck serait victime de la malédiction de Me Abdoulaye Wade qui déclarait à l’époque qu’il ferait tout pour que, Idrissa Seck ne soit jamais Président de la République du Sénégal. On parle aussi de la publication de son fameux « Lui et moi ».

Malgré qu’il a été classé second à l’issue de la dernière élection présidentielle qui n’avait pas enregistré les participations de Karim Wade et de Khalifa Sall, Idrissa Seck, au fil des années, perd du terrain. Idrissa Seck, le mal aimé de la politique sénégalaise.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire