Inondations : Assome Diatta ridiculise l’opposition sur le terrain

Aussitôt après le déclenchement du Plan Orsec, Mme le ministre du Commerce et des PME Assome Aminata Diatta a été au chevet des populations sinistrées de la banlieue dakaroise, en particulier, celles de Keur Massar. Avec son entité « Actions Urgentes », instituée pour des opérations coups de poings, des motopompes et du carburant ont servi à participer à l’évacuation des eaux au niveau de quartiers inondés et ciblés de l’une des plus grandes collectivités locales du pays. De Keur Massar, elle a rallié le sud du pays, précisément Ziguinchor où étaient aussi annoncés sur les lieux, des vis-à-vis de l’opposition, comme le leader de Pastef Ousmane Sonko. Un marquage au pagne? S’est-on demandé, sur un terrain aux enjeux politiques certains.

Assome Aminata Diatta ministre du Commerce et des PME et de surcroît Présidente du mouvement « Jappoo ak Assome » a déclenché l’opération « Action urgente », pour être au chevet des populations nécessiteuses et des couches sociales vulnérables.

La survenue des inondations avec leur lot de dégâts et de désagréments a révélé la promptitude de celle dénommée la « Dame du Blouf » et de son entité, pour poser des actes participant à l’allégement et à l’éradication des difficultés des populations des différentes localités du pays, en proie à la calamité naturelle. Des motopompes, du matériel d’assainissement, du carburant ont été mis à leur disposition.

Auparavant, dans la lutte contre la pandémie de la covid-19 et pour une assistance à leurs conditions matérielles d’étude, cette catégorie de citoyens vulnérables que sont les étudiants a aussi bénéficié d’elle, d’un lot de 3000 masques, de 30 caisses de gels de poche et de 2000 tickets de restaurant. Un don qui a été remis à la Coordination des élèves et étudiants de Keur Massar qui lui a témoigné de sa gratitude. Au moment où « d’autres personnalités du monde politique et des affaires les ignorent royalement », ont-ils fait remarquer.

Comme si le sud du pays, était la porte d’à côté, celle considérée comme la « Yaye fall » du président Macky Sall a eu à rallier Ziguinchor où l’attendait dit-on, « le devoir régalien, celui de servir des compatriotes, attachés à sa cause et à celle de la république ».

Le leader de Pastef, qui a aussi intervenu sur le même terrain à Keur Massar, l’attendait aussi ici. Comme pour suivre l’ombre d’un épouvantail, a-t-on lancé.

Après avoir partagé avec les populations du sud les mêmes désagréments du fait des fortes pluies diluviennes, des actes concrets ont été surtout posés par Mme Assome Diatta. Sachant aussi que la formation constitue le socle de l’épanouissement socio- économique du développement, Assome Aminata Diatta est venue proposer à 500 jeunes sans exclusive, de Ziguinchor, une formation de deux semaines axée sur les techniques de vente, de coaching direct, de développement personnel. La formation s’inscrit dans la capacitation pour une insertion directe dans tous les circuits de la production, pour l’emploi et la création des richesses.

« C’est ainsi autant d’actes concrets posés par la « lionne de Keur Massar et  de la Casa di Mansa », qui tranchent d’avec les seules émotions, complaintes et critiques versées par les tenants d’une opposition acculée et perdant de plus en plus du terrain, face aux préoccupations et à l’attente de populations qu’ils ne peuvent assouvir». L’appréciation a émané d’observateurs avertis. Ils pensent aussi que « Assome qui a eu à dégarnir les rangs du Pastef a semé Sonko ».