Ultimate magazine theme for WordPress.

Guissé : « je demande aux forces de l’ordre de faire face à…Sonko »

Mamadou Abdoulaye Guissé (à gauche) et Ousmane Sonko (à droite)
0

Tournée politique d’Ousmane Sonko et la rentrée scolaire : Le monstre fait sa ronde.

Par Abdoulaye Mamadou Guissé…

Nos enfants au seuil de l’année scolaire regardent avec désespoir leurs droits à l’éducation confisqués par le monstre Ousmane Sonko, qui pour échapper à un face to face avec dame justice, use et abuse de l’avenir d’une jeunesse gagnée par l’alchimie, et l’opium de la manipulation d’un opposant faible de par ses idées inadaptées au contexte géopolitique mondial découlant d’un monde nouveau où seul le débat fonde et féconde une opposition républicaine.

Ousmane Sonko à Joal ? Pourquoi faire ?

Des questions qui qui nous parlent si fort de l’annonce précipitée d’une candidature inélégante trop liée au syndrome Adji Sarr pour ne pas paraître suspecte.

Ousmane Sonko sait bien que le monde a changé, et l’époque où des notables pressaient le président de la République Macky Sall à mettre sous le coude des dossiers comme celui qui vous oppose à une fillette de 20 ans est révolue.

Le temps de la Justice n’est pas le temps de la politique et en réalité votre placement sous contrôle judiciaire depuis le 3 Mars 2021 est le signal fort que votre ère de buzz est à son crépuscule.
Le monstre sans yeux est effaré, et ses tâtonnements politiques démontre facilement qu’il jette ses dernières forces dans un combat perdu d’avance.

Le monde vous regarde cher compatriote Ousmane Sonko, et ayez ce courage qui vous a quitté la nuit d’un couvre-feu, à l’insu de vos deux épouses pour rejoindre la chaleur fatale du sweet pas du tout beau pour l’image d’un opposant arrivé troisième à l’érection présidentielle de 2019. Et j’ai été déçu en vrai dire face aux camera du monde de dire : » J’y étais à sweet pas du tout beauté « .
Rien ne justifie aujourd’hui ce jeu de yoyo à Joal.

Rien ne plus comme avant avec 14 morts suite à votre macabre appel au mortel combat. Et depuis lors les Sénégalais attendaient des regrets et des excuses dignes d’un homme politique moderne : Fiasco.

Pour finir,
Je demande aux forces de l’ordre de faire leurs jobs dans la sérénité, et sans faiblesse aucune face aux plans désespérés d’Ousmane Sonko et ses complices dans une association de manipulateurs perdus dans leurs jeux mortels.
J’en appelle à une CULTURE REPUBLICANE, ET REFLEXES DEMOCRATIQUES des citoyens soucieux de préserver la vie de notre jeunesse menacée par ces tournées mortelles qui guettent les milieux scolaires.

L’enjeu de l’heure est comment faire face à la cherté de la vie qui a fait sortir la France dans les rues , et au même moment des inconscients protègent ici au Sénégal un mis en examen pour viol.

Le président Abdoulaye Mamadou Guissé
Du parti politique Fulla ak Fayda.

laissez un commentaire