Ultimate magazine theme for WordPress.

Kahène : Deux amies d’enfance nouvellement mariées fuguent

0
Elles sont mariées depuis à peine trois mois et paraissent très épanouies et heureuses avec leurs maris. Alors qu’est-ce qui explique que Mary Diop et Hourèye Diop, deux amies d’enfance, fuguent ? En tout cas, dans la commune de Kahène, l’histoire alimente les palabres depuis dimanche dernier.
Selon le journal EnQuête qui donne l’information, les faits se passent dans le village de Keur Boyo où les deux amies d’enfance ont grandi. « En âge d’être mariées, elles ont trouvé le moyen de rester ensemble, en épousant deux hommes qui habitent dans la même concession, celle de Mbaye Aladji Samba Kane. Les deux jeunes filles sont âgées d’une vingtaine d’années. Mary a épousé Ousmane Kane et Hourèye a convolé avec Djiby Dieng qui sont parents », relate le journal.
Avec la permission de leurs maris, elles sont allées prendre part à la célébration d’un mariage dans le village. Quelques heures plus tard, Djiby Dieng entre dans sa chambre et constate que sa valise a disparu. Ses affaires étaient éparpillées sur le lit. «Il s’est alors douté que quelque chose se tramait. Il s’est rendu à la maison où se déroulait le mariage, pour y chercher sa femme. Sur le lieu, pas l’ombre d’Hourèye qui s’est volatilisée avec sa complice et amie Mary», explique la même source.
Il poursuit : « Après plusieurs heures de recherches, ils ont appris que les deux jeunes filles avaient été aperçues à bord de deux motos avec deux hommes. L’un des maris a suivi la trace des filles jusqu’à Koungheul où, selon un ‘’coxeur’’ de la gare, elles ont pris une voiture ‘’7 places’’ à destination de Dakar. Quand le chauffeur dudit véhicule a été joint au téléphone, il a affirmé que les filles en question sont descendues à Kaolack. » Devant cette situation, la gendarmerie a été saisie et elle est à pied d’œuvre pour retrouver les « deux fugueuses ». « Les maris sont désespérés et ne savent plus à quel saint se vouer. Ils prient de tout cœur pour le retour de leurs âmes-sœurs », écrit le quotidien.
Si seulement leurs femmes sont leurs « âmes-sœurs », car, selon les rumeurs, les deux mariées auraient planifiées leur fugue. «Pourquoi ont-elles fugué ? Où sont-elles allées ? Quels sont leurs projets ? Avaient-elles des complices ? Autant de questions sans réponses qui taraudent les esprits à Kahène.

Laisser un commentaire