Ultimate magazine theme for WordPress.

Charia islamique : l’État de Kano au Nigeria interdit les têtes de mannequins

0

La police islamique de Kano, un État à majorité musulmane du Nigeria, suscite des interrogations après avoir ordonné aux magasins de n’utiliser que des mannequins sans tête pour faire de la publicité pour des vêtements.

« L’islam désapprouve l’idolâtrie », confie à la BBC Haruna Ibn-Sina, le commandant de la police de la charia, connue sous le nom de hisbah.

« Avec la tête, cela ressemble à un être humain », ajoute-t-il.

M. Ibn-Sina souhaite également que les mannequins sans tête soient couverts en permanence car montrer « la forme du sein, la forme du derrière, est contraire aux enseignements de la charia [loi islamique] ».

Kano est l’un des 12 États du nord à majorité musulmane qui pratiquent la loi islamique. Le système juridique est censé ne s’appliquer qu’aux musulmans.

Mais en réalité, les non-musulmans subissent des pressions pour adhérer aux décisions de la hisbah, notamment l’interdiction des mannequins.

« Nous avons reçu beaucoup d’appels et de messages de ceux qui disent ne pas être d’accord avec l’ordonnance », explique Moses Ajebo, un animateur de radio dans la ville de Kano, la deuxième plus grande ville du Nigeria.

Les commerçants de Sabon Gari, une région de l’État de Kano à dominante chrétienne, ont également exprimé leur mécontentement à l’égard de l’ordre du hisbah.

Le propriétaire d’un magasin, Chinedu Anya, souligne que l’exposition de vêtements sur un mannequin sans tête réduirait leur attrait pour les passants et affecterait son activité.

laissez un commentaire