Kédougou : Colère des orpailleurs de Samécouta contre…

Les orpailleurs opérant sur le site d’orpaillage de Samécouta dans la commune de Bandafassi ont crié leur ras-le-bol ce vendredi 25 septembre 2020 en bloquant toute circulation sur le corridor Dakar-Bamako.

A la source de cette manifestation de colère des orpailleurs, la saisie de leurs matériels par des éléments de la brigade de gendarmerie de Kédougou. Pourtant ces forces de défense et de sécurité n’exécutaient que les ordres des plus hautes autorités de ce pays sur l’interdiction de la pratique de l’orpaillage sur toute l’étendue du territoire national depuis l’avènement de la pandémie du coronavirus.

orpailleurs

Les manifestants ont bloqué la nationale 7 à hauteur du pont de Samécouta interrompant ainsi pendant de longues heures tout trafic sur cette partie du corridor Dakar-Bamako.

Ils digèrent mal le fait que les éléments de la brigade de gendarmerie de Kédougou aient choisi ce vendredi, jour de repos des orpailleurs pour saisir manu militari tous les matériels laissés sur place.

orpailleurs

Ainsi ont-ils décidé d’interrompre la circulation et de s’indigner sur ce modus operandi des gendarmes. La plupart d’entre eux pensent que les gendarmes devraient leur adresser un ultimatum avant d’effectuer par surprise une descente musclée sur le site et saisir tout le matériel trouvé sur place.

Après plusieurs négociations, les manifestants ont fini par laisser la voie en exigeant la restitution du matériel saisi.

Pour rappel, le 10 septembre dernier au cours de son voyage à Kédougou, Mme Aïssatou Sophie Galadima, le ministre des Mines et de la Géologie avait précisé qu’il leur a fallu à titre conservatoire pour mieux protéger les orpailleurs et leurs familles prendre la mort dans l’âme la douloureuse décision de faire suspendre les activités d’orpaillage. Avant toute reprise des activités d’orpaillage, de larges concertations seront ouvertes pour redéfinir les conditions de travail, réorganiser le secteur.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.sn