La Cojer perdue depuis le départ de…Thérèse Faye Diouf

Incurie, carence, incompétence, tâtonnements : Quand la jeunesse républicaine se perd…
Les jeunesses de l’Alliance Pour la République (APR, au pouvoir) traversent des moments critiques. Elles sont, aujourd’hui, presque sans repère. Désarçonnées, elles perdent le Nord. Elles se cherchent, encore. La Convergence des Jeunesses Républicaines (COJER) dirigée par le jeune Moussa Sow, pardon, le grand (il a deux galons, nous dit-on !) », est devenu inactive, voire labile. Depuis le départ de la Mère Thérèse Faye Diouf, c’est l’impéritie. Aucune action n’est entreprise pour rendre visible cette structure du parti présidentiel. Le jeune, pardon, le grand Sow gère tout et sert ses amis et proches. Le Ministère de la Jeunesse et de la Déconstruction, pardon encore, de la Construction Citoyenne semble être une véritable coquille vide. Il est à l’image de celle qui le dirige : impopulaire. Pour tout dire, un manque de charisme réel de Madame le Ministre est en train de saper les acquis, déjà, notés sous Mambaye- le-Chef et son suivant, le Papa-Gorgui- de-Pikine. Les jeunes partisans du «Macky» à Guédiawaye qui  viennent de se rebiffer  contre Néné pour ses résultats si nains , nous réconforteront dans nos dires.