La lesbienne Hawa Watt était devant le juge…

Le juge a finalement repoussé le procès Hawa Watt, alias Hawa Torodo. Accusée d’acte contre-nature, menace de mort et dommage à la propriété d’autrui, l’obs renseigne que la lesbienne sera comparue le 20 septembre pour défaut de comparution de la partie civile, en l’occurrence Coumba Dramé.

Scandaleux voire aberrant, ce qui s’etait passé ce week-end à Thiaroye Léona. Pour une histoire de «je t’aime moi non plus»  HAwa W. lesbienne, accompagnée de son gang de 20 filles a organisé en plein jour, une expédition punitive contre son ex, Coumba  D, dont le seul tort est d’avoir rompu avec elle pour se réconcilier avec son ancien époux.

D’après «Les Echos» qui relate les faits, la relation entre les deux a démarré après le refus de Coumba D,  d’intégrer à un groupe de lesbiennes via un réseau social, suite à son divorce. Mais c’était sans compter l’hargne de HAwa W qui a fini par avoir, la jeune divorcée sur son lit. Et depuis cette nuit, elle s’abandonne dans les bras de la gouine.

Mais, l’affaire ne s’est pas arrêtée là ! Car Coumba s’est réconcilié avec son ex-mari et Awa crie à la trahison.

Et c’est là que HAwa et son réseau lesbiennes se sont défoulées dans la maison familiale de Coumba. Pire, elle  l’ont menacées de mort. Prise de panique, la victime, qui n’en revenait pas de la violence, se réfugie dans sa chambre.

HAwa et son gang, qui ne lâchent pas prise, défoncent le toit en ardoise de la chambre avec des jets de pierres et tentent d’amener de force Coumba. Pire, elles débarquent chez le mari et menacent de lui faire la peau si jamais il reprend sa femme, rapporte pressAfrik.

Le délégué de quartier informe la police qui rapplique sur les lieux. Mais, le gang avait déjà vidé les lieux. Toutefois, une chasse à l’homme sera lancée contre les lesbiennes.

Placée sous mandat de dépôt, Awa a été déférée au parquet jeudi dernier. Les autres lesbiennes, domiciliées à Yeumbeul Asecna, sont activement recherchées.