Ultimate magazine theme for WordPress.

L’ambassadeur d’Israël au Sénégal brise le silence

0
Durant les derniers jours du mois sacré de Ramadan, des Islamistes radicaux ont provoqué les forces de l’ordre présents dans la mosquée Al Aqsa, sur le Mont du Temple et sur le Mur de Lamentations. Cela a engendré une escalade de la violence à Jérusalem et environs.
À Jérusalem, la capitale d’Israël, les sites sacrés du judaïsme, du christianisme et le troisième lieu saint de l’islam (la première qibla) sont côte à côte. Israël est donc tenu de faire respecter la liberté de culte des croyants de toutes les religions. D’ailleurs, c’est pourquoi Israël a pris toutes les mesures nécessaires en limitant les rituels traditionnels juifs afin de permettre aux fidèles musulmans de prier et de célébrer leurs fêtes d’Eid.
Malheureusement, l’organisation terroriste Hamas a commencé à lancer des roquettes contre Jérusalem depuis la bande de Gaza à la suite des confrontations engagés contre les forces de l’ordre. Face à ces attaques à l’encontre de la population, Israël était obligé de défendre ses citoyens.
Le Hamas a poursuivi sa campagne de lancer des milliers de roquettes sur Tel Aviv et d’autres villes israéliennes. Douze civils israéliens, juifs et musulmans, hommes, femmes et enfants, ont perdu la vie. Parmi eux, Nadine Awad, une jeune musulmane de 16 ans et son père Khalil, habitant de Dahmesh au centre d’Israël en sont des victimes. Tout comme, Iddo Avigal, un garçon juif de 5 ans également, est mort d’un éclat de roquette à l’intérieur de sa maison familiale à Sderot, dans le sud d’Israël.
A ce jour, le Hamas a lancé plus de 4000 roquettes sur Israël. Ces roquettes ont été lancées sans conscience sur les villes israéliennes, dans le but de décimer et d’exterminer des civils israéliens, jeunes ou âgés, arabes ou juifs. Une centaine de ces mêmes roquettes ont touché la bande de Gaza.
Dieu merci, Israël dispose du système défensif, le « Dôme de fer », qui détruit environ 90 % des roquettes avant qu’elles n’atteignent leurs cibles en Israël, et évite ainsi un bain de sang beaucoup plus important parmi les civils. Ma famille, mes amis à Jérusalem et à Tel Aviv, sont traumatisés par ces dix jours d’alerte assourdissant continues, et par les longues nuits dans les abris.
Le Hamas lance des roquettes depuis des zones civiles densément peuplées, écoles, jardins d’enfants et mosquées, pire, il utilise les civils comme boucliers humains. Il commet ainsi un double crime de guerre : il tire sans discrimination sur la population civile israélienne et utilise les civils palestiniens pour se protéger.
Les 18 et 19 mai 2021, Israël a facilité le passage d’aide humanitaire de la Jordanie à Gaza: un convoi de 40 camions transportant des fournitures médicales, des vaccins Covid 19, du carburant et des denrées alimentaires. Au passage d’Eretz, le Hamas a tiré des obus de mortier sur cet envoi humanitaire et deux civils y ont trouvé la mort. Ces actions sont une preuve supplémentaire du mépris total du Hamas pour la vie et le bien-être des Palestiniens. Le Hamas a privé les Gazaouis d’une aide humanitaire vitale.
Israël fait ce qu’il peut pour arrêter les tirs de roquettes et défendre ses citoyens. Nous utilisons des armes de précision pour cibler les commandants militaires du Hamas et les rampes de lancement de roquettes dans la ville de Gaza. Lorsqu’il y a un risque de toucher des civils aux alentours, nous les prévenons par des appels téléphoniques et leur demandons de quitter la zone. Parfois, nous interrompons le tir au dernier moment parce que la vie d’un civil palestinien est menacée. Tandis que les tirs de roquettes continuent sur nos villes, le nombre de victimes innocentes des deux côtés augmente. C’est une tragédie! Aucun enfant ne devrait être tué, parce qu’il est israélien ou palestinien.
Israël a l’obligation de défendre ses citoyens, comme n’importe quel pays du monde le ferait. Si des roquettes étaient lancées sans discernement sur Dakar, Rufisque ou Thiès, le Sénégal ferait tout ce qui est nécessaire pour l’arrêter. N’importe quel pays du monde le ferait !
L’organisation terroriste Hamas dirige de facto de la bande de Gaza depuis qu’Israël l’a quittée en 2005. Le Hamas, au lieu de reconstruire Gaza, au lieu de construire des écoles, des hôpitaux et des mosquées pour ses citoyens, s’arme s’équipe de capacités militaires pour attaquer et tuer des citoyens israéliens.
Pendant que tout cela se passe, nous, juifs, chrétiens et musulmans, vivons ensemble en Israël.
Le samedi dernier, mon fils était debout dans le centre de Jérusalem, avec ses amis arabes de l’école, appelant à la paix et à la fin de la violence. Pour les Sénégalais, cela peut sembler naturel, car ici à Dakar, tout comme dans ma ville natale de Jérusalem, les gens de toutes les confessions travaillent ensemble, vont à l’école ensemble, vivent ensemble. Nous ne devons pas laisser les terroristes gâcher cette coexistence.
Les attaques à la roquette du Hamas depuis Gaza doivent cesser. Nous, Israéliens, et nos voisins les Palestiniens, méritons tous deux de vivre en paix et en sécurité.
Par Roï Rosenblit,
Ambassadeur d’Israël au Sénégal

Laisser un commentaire