Ultimate magazine theme for WordPress.

Lansana Gagny Sakho…le nouvel « employé » de Sonko

Lansana Gagny Sakho, ex DG de l'ONAS fait les yeux doux à Sonko
0

Au Sénégal, la politique peut changer n’importe qui. Des personnalités sont prêtes à tout pour s’attirer les bonnes faveurs de quelqu’un ou de ses sympathisants. Désormais, Ousmane Sonko est devenu l’enfant « béni » par Dieu. Du haut de son siège de maire de Ziguinchor, le leader du parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) n’a plus besoin de mener un seul combat. Il a une armée qui est prête à tout pour lui servir de rempart. Lansana Gagny Sakho serait-il la dernière recrue d’une longue liste de leaders qui roulent pour le patriote en chef ?

Lansana Gagny Sakho aura surpris son monde, mais pas les personnes qui l’ont connu. En quelques années, il aura troqué sa casquette de républicain contre celle d’un simple « avocat » de Sonko sur internet. Il guette la moindre occasion pour tirer sur le système qu’il a défendu depuis 2012. Membre de la convention des cadres républicains, il n’épargnait même pas son nouvel «ami».

« Sonko ne connaît rien à l’économie (…) Lui qui se dit patriote n’en n’est pas un. On ne peut être un patriote temporel. C’est dans la durée qu’on le devient. Moi si j’étais patriote, que je travaille au ministère des finances et qu’on me donnait des fonds communs, je ne les prendrais pas (…) On ne peut pas profiter d’un système pendant 15 ans et revenir dénoncer ce système.

Lansana Gagny Sakho, DG de l’ONAS a invité l’opposant Ousmane SonkoOn dit que ce monsieur est performant, moi je lui dis : ”monsieur quand vous êtes performant, vous ne restez pas à travailler dans une organisation pendant 15 ans. Quand vous êtes bons, vous affrontez les défis“. Il n’y a aucune cohérence dans son discours », déclarait-il devant le journalistes Mamadou Awa Ndiaye lorsqu’il était toujours aux affaires.

Défenestré de son poste de directeur général de l’ONAS, il est devenu par miracle un véritable donneur de leçons. Sur les réseaux sociaux, les Patriotes ne peuvent se passer de ses publications. Sur un plateau de télévision, il est même allé jusqu’à demander au président Macky Sall de respecter sa parole en ne se présentant pas en 2024. Et avec l’affaire Sweet Beauté, il est devenu un véritable défenseur de Sonko. La même personne qu’il descendait des années auparavant. Rien de plus normal dans la politique politicienne, elle fait sortir le pire en nous.

Lorsqu’il était un véritable membre du système, Sonko fermait les yeux sur tous les défauts de Macky Sall et de son entourage. DG de l’Onas, il était incapable de résoudre les problèmes auxquels faisaient face les Sénégalais. Les leçons qu’il donne sur le net, Lansana Gagny Sakho devait se les appliquer lorsqu’il était aux affaires. C’est un manque de courage de mordre la personne qui te nourrit, qu’après être rassasié. Mais il est impossible pour nos hommes politiques de s’asseoir sur une fortune et de le vilipender.

A deux ans de la fin de règne du régime de Macky, ces gesticulations de Lansana Gagny Sakho n’étonnent personne. D’ailleurs, les Sénégalais ne seraient pas surpris de le voir devenir un membre permanent de Pastef ou de la coalition Yewwi Askan Wi. Mais il ne devrait pas croire que son adhésion est déjà acquise. Certains Patriotes ne sont pas prêts à l’accueillir. Il a prouvé qu’il n’était pas digne de confiance.

Nos hommes politiques ne sont pas prêts à changer d’habitudes. Pour quelqu’un qui veut changer le système, Ousmane Sonko ne fait pas mieux que Macky Sall. Il est devenu le refuge de tous les frustrés de la République. L’on se demande vraiment à quel homme politique se fier…sûrement pas à Lansana Gagny Sakho qui agit comme s’il était de l’opposition radicale et membre de Pastef de Sonko.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire