Le Conseil Départemental de Kaolack accompagne les pensionnaires de l’ USSEIN…

 L’Université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niass (USSEIN) vient de recevoir un important don en équipements d’une valeur de plus d’un million de F CFA du Conseil départemental de Kaolack.
Le matériel est composé de chaises et d’une table de conférence, a révélé M. Baba Ndiaye, président du Conseil Départemental de Kaolack (centre) qui, n’ a pas omis d’insister sur la qualité de ces  équipement. Ainsi, le bienfaiteur des étudiants a, ainsi, magnifié la création de cette université qui a démarré dans des conditions si difficiles : « L’USSEIN, mérite un soutien accru de tous les fils de la région de Kaolack . Nous lançons un vibrant appel pour un effort collectif dans ce sens », a -t- il dit.
Le président Baba  Ndiaye a aussi rappelé le rôle de cette université qui, avec ses laboratoires et le travail de recherche, peut accompagner les collectivités territoriales des régions-centre sur la voie de leur développement :  » Nous sommes dans une université à caractère thématique et nous avons besoin de ses laboratoires, de ses experts, de ses professeurs, de ses étudiants pour des recherches diagnostiques sur le terrain, nous avons besoin d’elle pour le développement local », a-t-il fait savoir.
Le recteur de l’USSEIN,le Professeur Amadou Tidiane Guiro a positivement apprécié le geste du Conseil départemental qui n’en est pas à son premier coup :  » Depuis le début, il nous avait déjà invité à venir faire un exposé sur l’université qu’elle avait dotée d’une bibliothèque virtuelle », a -t-il souligné.
Selon lui, le président du Conseil départemental a également répondu favorablement à leur requête en dotant son institution d’une salle de réunion complète avec tout l’accompagnement nécessaire : « Nos enseignants seront agréablement surpris à leur retour après cette crise », a estimé M. Guiro. « Nous sommes une université naissante, nous avons besoin de tout mais évidemment ce n’est pas l’affaire du gouvernement seulement mais de tout le monde », a-t-il ajouté, au final.