Le Coronavirus fait des ravages…le bilan monte à 41 morts

Le bilan du Coronavirus continue de grimper en Chine, qui recense ce samedi 25 janvier 2020 près 1287 cas et 41 morts. La ville de Wuhan est toujours placé à l’isolement tandis que l’armée chinoise y déploie du personnel médical.

Près de 1 300 cas de 41 morts en Chine : c’est le dernier bilan du coronavirus dévoilé samedi 25 janvier. Quinze nouveaux décès dus à l’épidémie ont été recensés dans la province du Hubei, où il est apparu le mois dernier, a annoncé la Commission nationale de santé. Selon la presse officielle chinoise, 1 287 cas ont été répertoriés dans le pays, où les autorités ont ordonné le confinement de plus de 56 millions de personnes.
Un médecin de l’hôpital de la province du Hubei est décédé après avoir contracté le virus, a rapporté samedi la presse officielle chinoise. Liang Wudong, qui était en première ligne lorsque l’épidémie s’est déclarée à Wuhan, était âgé de 62 ans, précise sur Twitter la chaîne China Global Television.
L’armée envoie des médecins
Le long congé du Nouvel An chinois, avec ses centaines de millions de déplacements susceptibles de favoriser la contagion, a commencé vendredi, à la veille du début de l’Année du Rat.
Quatre-cent-cinquante médecins et autre personnel médical de l’Armée populaire de libération (APL) sont arrivés par avion à Wuhan (centre de la Chine) pour participer à la lutte contre ce nouveau coronavirus, a annoncé samedi l’agence Chine nouvelle. Certains d’entre eux ont l’expérience de la lutte contre le virus Ebola et le Sras.
Wuhan, ville de 11 millions d’habitants, a été placée à l’isolement, avec l’annulation de près de la totalité des vols et l’installation de points de contrôles routiers sur chaque axe permettant de quitter la ville. Des mesures de confinement similaires ont été prises à l’encontre d’une dizaine de villes situées à proximité de Wuhan.
En France aussi
La quasi-totalité des cas ont été signalés en Chine, mais le coronavirus a aussi été détecté en Thaïlande, à Singapour, au Japon, en Corée du Sud, aux Etats-Unis, en France et, tout dernièrement, en Australie. Aucun cas mortel n’a été rapporté hors de Chine.
Dans un communiqué publié samedi matin, les autorités sanitaires de la province du Hubei ont indiqué que 180 cas supplémentaires avaient été répertoriés, portant le nombre de patients ayant contracté le virus à 752 dans la province, foyer de l’épidémie.
Le virus, qui continue de muter selon les autorités chinoises, provoque de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires, des symptômes communs à d’autres pathologies qui rendent le diagnostic difficile.
Trois équipes distinctes de chercheurs vont se lancer dans la mise au point d’un vaccin contre le nCoV-2019, selon la Coalition pour l’innovation en matière de préparation aux épidémies (CEPI), qui précise que l’objectif est d’obtenir au moins un vaccin potentiel en phase d’essais cliniques d’ici le mois de juin.

Avec Reuters et AFP