Ultimate magazine theme for WordPress.

Le foot rapproche Macky et Karim…Une alliance dangereuse pour…

Macky Sall va enfin rencontrer Karim Wade à...Doha
0

Trois partis à «offrir» à Karim…pour sauver les proches de Macky de la prison

L’élection présidentielle est sur toutes les lèvres. Chaque leader politque activent tous les leviers pour être celui qui sera le remplaçant du président Macky Sall. A une quinzaine de mois avant ces joutes électorales, les «retrouvailles» entre le chef de l’Etat et Karim Wade sont remises sur la table. Ces deux « frères ennemis » ont assisté au match Sénégal VS Pays-Bas. Les rencontres entre ces deux hommes ne seraient pas sans conséquence sur l’échiquier politique. Ils risquent de précipiter la chute de certains partis.

Le sport peut faire des miracles. Le premier match des Lions est plein de sensations. La défaite des champions d’Afrique n’est pas la seule surprise de ce match. Il a permis de rapprocher deux adversaires. Le candidat déclaré du Parti démocratique sénégalais (Pds) à la présidentielle de 2024, exilé au Qatar depuis sa sortie de prison, était venu soutenir les «Lions » du football. Karim Wade n’était pas seul au stade Al Thumama. Le président Macky Sall était aussi venu pousser les Lions vers la victoire…

Selon beaucoup d’indiscrétions, la politique était au rendez-vous. Après l’échec du protocole de Massalikoul Jinane, Macky et Karim seraient en train de manœuvrer en silence pour le retour du fils prodigue. Même s’ils n’ont pas partagé la même tribune, le retour de Karim serait une chance pour Macky. Contrairement à Ousmane Sonko, le fils de Wade pourrait ne pas se lancer dans une traque des proches du chef de l’Etat. Mais le retour de Karim à Dakar aura l’effet d’une bombe chez certains leaders politiques.

karimL’arrivée de Karim Wade va bouleverser les partis traditionnels. Le Parti Socialiste (PS) et l’Alliance des Forces du Progrès (AFP) seraient les premiers à disparaître de la nouvelle configuration politique. Leur alliance avec Macky Sall les a complètement éclipsés de la scène. Ces partis se conjuguent déjà au passé avec l’avènement du leader du Parti des Patriote Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF). Du sang neuf ne ferait que les anéantir.

La disparition de ces deux partis entraînerait, de facto, la retraite de Moustapha Niasse et Aminata Mbengue Ndiaye de la vie politique. Mais ils ne seront pas les seuls à passer aux oubliettes. Rewmi est le dernier parti qui résiste à la nouvelle configuration politique. En trahissant ses pairs de l’opposition, Idrissa Seck est devenu un renégat aux yeux des sénégalais. Il a su trouver refuge auprès de Macky. Mais il ne lui a rien apporté aux dernières élections. L’homme fort de Thiès a été laminé. Alors, le chef de l’Etat cherche le moyen de se débarrasser de son «Nitou Thiès».

karim
Idrissa Seck, président du CESE

Ce qui place Rewmi dans une très mauvaise position. Avec le troisième mandat, Idy cherche la bonne formule pour quitter le navire de Benno Bokk Yakaar. Malheureusement, l’ancien maire de Thiès ne peut plus retourner dans l’opposition. Sa trahison l’a complètement discrédité. Des leaders comme Ousmane Sonko ne feraient jamais alliance avec un «traître». Karim Wade pourrait sauver le parti de Idrissa Seck, qui ne peut plus se passer des délices du pouvoir.

Mais pour cela il faudrait que Idy accepte d’être derrière le prince héritier du PDS. Cette migration va achever Rewmi. Non seulement Idrissa Seck va disparaître sous l’ombre de Karim. Mais les frictions au sein de son parti vont pousser beaucoup de leaders à rejoindre les autres membres de l’opposition comme le maire de Ziguinchor. Rewmi n’a pas une très grande alternative pour 2024. Wade-fils sera, ainsi, l’élément déclencheur d’une nouvelle alternance politique.

La politique sénégalaise a connu une profonde mutation sous la gouvernance de Macky Sall. En dix ans de règne, le chef de l’Etat a bouleversé toute hiérarchie au sein du landerneau politique. Son projet suicidaire de troisième mandat et la mauvaise gestion de certains de ses proches le poussent à trouver une solution face au danger qui avance vers lui. Le locataire du Palais n’hésitera pas à lâcher ses anciennes recrues pour pactiser avec Karim. Car Sonko lui prépare déjà une prison «dorée».

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire