Ultimate magazine theme for WordPress.

Le King Fahd agonise…Le PDG Racine Sy cafouille et abandonne

0

Ce qui se passe au King Fahd Palace (KFP) dépasse l’entendement humain. Cet hôtel qui symbolise le luxe à Dakar tourne au ralenti depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19, le 3 mars 2019, au Sénégal. Des employés subissent les contrecoups de cette crise. Ils sont mis au chômage technique ou limogés et parallèlement des journaliers sont recrutés. Pendant que le KFP sombre, le directeur général se concentre sur sa campagne pour les élections locales du 23 janvier 2022. Et si la direction de l’hôtel fait comme bon lui semble, c’est parce que le ministère en charge de ce secteur et le président Macky Sall laissent faire.

Les travailleurs du King Fahd continuent de souffrir en silence. Selon des informations exclusives parvenues à Xibaaru, le chômage technique est prorogé jusqu’au 31 mars 2022 avec une réduction des salaires jusqu’à 50 %. Mais la direction a ouvert une brèche considérée par les travailleurs comme un piège. « Vous avez la possibilité de vous inscrire à la DRH du 3 au 6 janvier 2022 pour pouvoir travailler à mi-temps et bénéficier de 70 % de salaire », informe la direction dans un message parvenu aux travailleurs du KFP.

Mais pour ces travailleurs, la direction voudrait transformer les personnes qui accepteraient ces conditions en prestataires. « Les personnes qui ont envie de venir de leur propre chef seront considérées comme prestataires et payées à 70 %. Alors on ne peut pas avoir un CDI avec un même employeur dans la même entreprise et devenir son prestataire. De l’incohérence et un piège », se désole notre source. Toutefois les syndicalistes ont refusé de signer le protocole d’accord avec la direction.

Des journaliers utilisés pour faire fonctionner la boite

Le président Macky Sall, qui veut lutter contre le chômage des jeunes, devraient faire un tour au King Fahd Palace (KFP) pour voir que la direction fait tout le contraire de la mission qui lui est assignée. Toujours selon les sources de Xibaaru, depuis le début de la pandémie ce sont 60 journaliers qui assurent le service au moment où les détenteurs de CDI sont licenciés. On se rappelle de l’affaire des 79 travailleurs licenciés par des SMS. Alors la question à se poser est de savoir comment font les autres hôtels pour fonctionner et garder leurs personnels au moment où que le King Fahd peine à faire pareil ?

Les choses risquent de s’empirer avec la forte avancée du variant Omicron au Sénégal. Pendant que l’hôtel sombre, le tout-puissant Président Directeur Général (PDG), Mamadou Racine Sy est préoccupé par les locales à Podor. Si cela ne tenait qu’à Racine Sy, l’hôtel KFP peut sombrer tant il est obnubilé par la mairie de Podor. Le président du mouvement And Liggey Sénégal ak Racine (Alsar) est en train de faire l’impossible pour ne pas décevoir Benno Bokk Yakaar dans cette partie du Sénégal.

Cela n’étonne plus personne sous le magistère du président Macky Sall. Le chef de l’Etat aime s’entourer des personnes les plus controversées. Mais le ministre du Tourisme Alioune Sarr devait, au moins, faire en sorte que ce problème soit réglé de manière durable. Il est bon d’inaugurer de nouveau site pour faire la promotion du tourisme dans notre pays. Mais il aurait été mieux de faire en sorte que ce fleuron de l’hôtellerie qu’est l’hôtel King Fahd Palace ne sombre pas dans les mains destructrices d’une tierce personne.

En attendant que leurs problèmes trouvent une oreille attentive, les travailleurs du King Fahd Palace (KFP) ne compte pas baisser les bras. Ils vont continuer leur combat pour la sauvegarde de leurs emplois. Alors le chef de l’Etat devrait exiger de la direction qu’il nous édifie sur les milliards de chiffre d’affaires que l’hôtel fait.

A signaler que nos tentatives d’entrer en contact avec la direction du King Fahd Palace sont restées vaines. Toutefois nos portes leur sont ouvertes s’ils veulent éclairer la lanterne des sénégalais.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire