Le Roi du Maroc achète une maison en plein Paris à 80 millions d’euros

Mohammed VI, Le roi du Maroc s’est offert un hôtel particulier à 80 millions d’euros à Paris
Le souverain marocain s’est offert un hôtel particulier d’une valeur de 80 millions d’euros en plein cœur de la capitale.

maroc

Le roi Mohammed VI s’est offert un pied-à-terre pour la coquette somme de 80 millions d’euros. Comme l’a rapporté le journal Africa Intelligence le 1er octobre dernier, cette nouvelle demeure de 1080 mètres carrés, bâtie en 1912 par le promoteur George Hersent, se situe à quelques encablures de la Tour Eiffel dans le 7ème arrondissement de Paris (au 20 avenue Emile-Deschanel précisément, ndlr). Le souverain du Maroc a l’habitude de se rendre dans l’hexagone notamment pour voir sa mère, Lalla Latifa Amahzoune Alaoui, qui a élu domicile avec son nouveau mari, Mohamed Mediouri.

maroc

Il aurait racheté ce palace au prince Khaled ben Sultan ben Abdelaziz al-Saoud, membre de la famille royale d’Arabie saoudite. C’est la société DSCI Deschanel qui a fait l’acquisition du bien, dont le cadastre mentionne une superficie de terrain de 1080 mètres carrés. Or, DSCI Deschanel est une société dont l’actionnaire à 99,9% n’est autre que le souverain marocain. Mounir Majidi, le secrétaire particulier du Roi et Hicham Naciri ont été chargés de s’occuper des négociations pour l’achat de ce luxueux hôtel particulier
D’ailleurs, le monarque avait déjà fait l’acquisition d’un hôtel particulier aux Invalides, et du château de Betz (Oise) situé à 75 kilomètres de la capitale.
Un bien immobilier qui exaspère ses sujets

maroc

Mais cet investissement fait du bruit de l’autre coté de la méditerranée. En effet, l’acte de vente indique cette dernière a eu lieu le 28 juillet, la veille de son discours du Trône, dans lequel Mohammed VI invitait les Marocains à consentir à des efforts pour sortir de cette situation de crise économique accentuée par la crise sanitaire de ces derniers mois. Se disant conscient que la crise sanitaire « affecte profondément les revenus des familles », il demandait à « chaque citoyen d’observer un comportement civique exemplaire et responsable ».

maroc