Ultimate magazine theme for WordPress.

Législatives : Déthié Faye exige que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur

Déthié Faye, Président de la C.D.R/ Fonk Sa Kaddu
0

Les élections législatives du 31 juillet 2022 se préparent dans un contexte de tensions et de menaces qui n’épargnent aucun des acteurs du processus électoral : partis politiques, coalitions, société civile et les différents organes impliqués dans la gestion des  élections.

Le moment semble propice aux accusations et contre-accusations pour ne pas porter au près de l’opinion  la responsabilité de ses erreurs personnelles. .

Le respect de la loi par tous les acteurs impliqués dans le processus electoral est une exigence non négociable.

Conformément aux dispositions du code électoral, la commission nationale de réception des candidatures aux élections législatives du 31 juillet 2022 a notifié ses décisions aux mandataires des listes.

Ceux, parmi ces derniers qui contestent les décisions ont saisi la Haute juridiction.

C’est dans ce contexte que des experts électoraux et des spécialistes du droit sont montés au créneau pour demander aux sept sages de rendre une décision d’apaisement en évitant tout juridisme qui selon eux pourrait installer notre pays dans une instabilité durable.

Tout en respectant les avis de ces experts on ne peut s’empêcher de faire remarquer que,  pour ces questions électorales essentielles, s’il  ne dit pas  le droit et rien que le droit,  le Conseil rendra  décision, lourde de conséquences, qui lui sera toujours opposée comme jurisprudence ?

Trois questions doivent être traitées par le conseil :

1- Au delà de la date légale de dépôt ( le 8 mai), un dépôt complémentaire ou de substitution est-il possible ?

2- La circulaire organisant les modalités de vérification des parrainages est-elle légale ?

3- La CENA ayant constaté  que beaucoup de  listes n’ont pas été déposées dans les délais, le Conseil constitutionnel n’est-il pas dans l’obligation de  rejeter ces dites listes pour non respect des dispositions du code électoral ?

Les sénégalais sont à l’écoute et espèrent qu’une fois le droit dit, tous respecteront sereinement les décisions sans appel du Conseil constitutionnel pour  avoir  des élections Législatives paisibles permettant le choix d’hommes et de femmes acquis à la cause de la consolidation de la démocratie, de la cohésion nationale et du respect de nos institutions.

Nous sommes tous concernés et devons engager la bataille des législatives au service exclusif du peuple sénégalais.

Le débat politique doit faire l’économie de la fanfaronde, du terrorisme verbal et de la violence.

Déthié FAYE

Président de la CDR/Fonk sa kaddu

Coordonnateur de la Coalition NEKKAL ASKAN WI

laissez un commentaire