Ultimate magazine theme for WordPress.

Ousmane Faye : « Si on ne fait rien, Yewwi risquent d’embraser le pays »

Ousmane Faye de la coalition Manko Wattu
0

Ousmane Faye sur le conflit électoral suscité par le mandataire de YEWWI.
Après les erreurs fatales qui les écartent de la compétition à Dakar, Déthié Fall ignore que la loi électorale n’exige pas une liste suppléante complète.

Plus fourbe et trompeur que Déthié Fall de Yewwi dans l’arène politique n’existe pas au Sénégal ! Voilà un gosse qui ne connaît rien du droit, et qui, en cherchant à cacher ses erreurs commises dans la confection des listes de Yewwi à Dakar, veut semer le doute dans la tête des sénégalais.

Pour le leader de Manko Wattu Sénégal (MWS), « Il n’y arrivera pas. Mais il faut que les sénégalais sachent que les gars de Yewwi sont dangereux. Si on ne fait rien pour les arrêter leurs turpitudes, ils risquent d’embraser le pays. Après les erreurs fatales qu’ils ont commises, et qui les écartent de la compétition du 31 juillet prochain dans le département de Dakar, leur seule préoccupation aujourd’hui est de tout faire pour invalider la liste de Bennoo, mais ils ne l’auront pas, du simple fait que la loi est claire à ce sujet concernant les listes suppléantes.

Pour Ousmane Faye, « les gars de Yewwi sont de grands falsificateurs et animés d’un orgueil débordant. Voilà une raison de plus pour veiller sur leurs agissements dangereux. S’ils savaient que leur mandataire Déthié Fall est si nul qu’un ignare, ils ne lui auraient pas confié une petite responsabilité dans leur coalition. Après ses erreurs et ses mensonges flagrants, le voilà qui se rabaisse pour trouver un compagnon hors de la course à l’hémicycle ».

Poursuivant, le leader de MWS le renvoie à ses débuts en politique. « Je lui conseille d’aller revoir ses cours de droit ou de relire simplement la loi électorale s’il ne veut pas paraitre ridicule. Déthié doit savoir qu’il ne peut aucunement influer sur la décision du Conseil Constitutionnel qui dira le droit dans toute sa véracité d’ici la fin de la semaine prochaine. Nous sommes devant une situation où tout est clair, Bennoo peut s’appuyer sur la non-exigence d’avoir une liste suppléante complète.

En effet, la loi électorale permet à toute liste de ne pas avoir un nombre complet de (53) sur la liste suppléante. Donc souligner des semblants de non respect de la loi sur la parité dans ce cas de figure ne vaut absolument rien du tout. Qu’ils aillent relire les textes, c’est mieux que de chercher à amuser la galerie pour cacher son incompétence et tromper son monde »

« Cependant, le constat est que ces irrégularités sont aussi notées dans des listes comme celles de Wallu du Pds, ou même d’autres qui, ont connu, dans certaines collectivités, des erreurs moindres, mais, que finalement, l’autorité a ordonné de procéder à des corrections pour ensuite les valider. Donc il n’y a pas lieu de s’alarmer comme le font les gars de Yewwi qui doivent simplement accepter leurs irrégularités. Donc tout ce bruit orchestré vise simplement à saboter ces élections dont ils savent qu’ils les ont perdues, et que leur projet de cohabitation est dans l’eau », analyse Ousmane Faye.

laissez un commentaire