Ultimate magazine theme for WordPress.

Les véritables ennemis de la République identifiés…ils sont dans Benno

0

Depuis quelques jours, un gros doute plane sur la bonne tenue de l’élection présidentielle du 25 février 2024. Alors que les candidats foncent vers la campagne, nombreuses sont les personnes qui demandent son report. Ce débat dénudé de tout sens a permis de faire tomber les masques. Désormais, les sénégalais ont identifié les véritables ennemis de la République. Pour une fois, ces hommes et femmes ne sont pas du Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et Fraternité (PASTEF). Ils sont identifiés au sein de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar.

république

Qu’est ce qui se passe au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar ? Cette question, de nombreux sénégalais se la posent. Cette coalition, naguère soudée, traverse une grosse crise à quelques jours de la présidentielle. Les graves accusations des libéraux contre des membres du Conseil constitutionnel sont passées par là. Depuis lors, les membres de la puissante machine politique du pouvoir se disputent sur le report de la présidentielle. Simples militants, députés et même ministre ont exprimé leur souhait de voir cette élection repoussée.

« Aller vers des élections qui risquent d’occasionner des troubles dûs aux candidats recalés qui estiment être spoliés. Donc le report s’impose! je suis pour le report pour 6 mois », a déclaré Thérèse Faye Diouf sur la TFM. Une position qu’elle assume avant de s’en prendre à certains de ses camarades de parti. «Si Amadou Ba ne dépend que de Zahra Iyane Thiam pour cette Présidentielle, il ne verra jamais le palais de la République. Je n’ai aucun problème avec elle, mais je donne seulement ma position », a-t-elle déclaré. Un avis que ne partage pas de nombreux membres de la mouvance présidentielle.

republique
La ministre Thérèse Faye Diouf demande le report de la présidentielle

Ces membres de Benno, qui demandent le report de la présidentielle, sont les véritables ennemis de la République. Ils n’ont pas une autre qualification. Rien ne justifie une telle demande. Cette idée est défendue au sein de l’opposition que par le Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Un parti qui s’est laissé berner par un leader fantôme. Alors de quoi se mêlent des ministres au point d’inviter le Président à violer un processus électoral en cours. Ces hommes et femmes ne défendent que leurs intérêts sinon ils ne pousseraient pas le chef de l’Etat vers l’incertain.

Ces membres de Benno oublient que des milliards sont investis dans ce processus. Des candidats sont désignés et ils sont prêts à concourir. Il n’y a aucune catastrophe qui puisse justifier un report. Le pays ne fait pas face à un conflit. Alors parler de report, c’est insulter les millions de sénégalais qui attendent d’élire un nouveau président. Et des soupçons de corruption de quelques membres du Conseil constitutionnel ne peuvent pas pousser le chef de l’Etat à se lancer dans un exercice aussi dangereux. Actuellement, le président de la République ne peut pas s’immiscer dans le processus.

Ces personnes qui demandent le report sont les mêmes qui poussaient le président Macky Sall à faire un troisième mandat. Ils ont tout fait pour que le chef de l’Etat se lance dans un projet anticonstitutionnel et très dangereux pour le Sénégal. Quand le locataire du Palais a décidé de se retirer, ils ont applaudi. Maintenant qu’il est sur le point de quitter le pouvoir par la grande porte, on lui demande de tout laisser tomber pour plonger le pays dans une crise sans commune mesure. Les pourfendeurs de la République doivent être arrêtés. Rien ne justifie le report de la présidentielle.

république

Le Président Macky Sall doit remettre de l’ordre dans sa coalition. C’est Benno Bokk Yakaar qui est en crise et non le Sénégal. Les membres de la coalition au pouvoir doivent être en mesure de régler leur problème sans menacer la stabilité du pays. Ces ennemis internes de la République doivent être stoppés. Pour une fois, l’ex Pastef a décidé de se conformer aux lois et règlements de ce pays. Les camarades de Ousmane Sonko sont les premiers à s’opposer à ce report. De quoi ont peur les membres de la mouvance présidentielle ?

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra