Les « vipères » de l’APR balisent le terrain pour le remaniement

Les sorties récurrentes de certaines personnes considérées comme les « mauvaises langues » du camp présidentiel font entrevoir les prémices d’un remaniement ministériel.

Ils sont DG, GRIOTS et MILTANTS de l’APR mais considérés comme les oiseaux de mauvaises augures. Leurs apparitions prédisent des événements catastrophes.

les vipères sont de retour…

Dans le camp présidentiel, les attaques contre certains ministres du gouvernement du Président Macky Sall qualifiés de « traîtres », deviennent récurrentes. Un gouvernement que l’on dit rempli de ministres nuls, en même temps bourrés de traîtres. Venant des adversaires du Président Macky Sall, on pourrait comprendre, mais quand ces tirs devenus groupés viennent du camp du pouvoir, l’on se met à dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu.

remaniement
Babacar Lô Ndiaye, conseiller du président de la république

C’est le conseiller du Président de la République Babacar Lô Ndiaye qui sort pour s’en prendre aux membres du gouvernement qui selon lui bénéficient de toutes sortes de privilèges de par leurs positions, mais qui sont incapables de défendre le Chef de l’Etat, qui tout seul essuie les attaques de l’opposition. Babacar Lô Ndiaye finit par réclamer un remaniement du gouvernement.

remaniement
Me Moussa Diop, DG de DDD cible 28 ministres

Ensuite, c’est au tour du directeur général de Dakar Dem Dikk très controversé Moussa Diop qui vient lui aussi s’en prendre à des membres du gouvernement. Moussa Diop accuse et compte qu’il y a 28 ministres du gouvernement actuel qui ne font rien pour défendre le Chef de l’Etat Macky Sall. En accusant de la sorte des membres du gouvernement, Me Moussa Diop ne réclame ni plus, ni moins qu’un remaniement ministériel.

remaniement
Farba Ngom cite des ministres sans les nommer

Maintenant, c’est Farba Ngom le « griot attitré » du Chef de l’Etat Macky Sall qui s’y mêle. Même s’il s’empresse d’ajouter qu’un remaniement relève de la prérogative du Chef de l’Etat et qu’il n’a pas à définir l’agenda de ce dernier dans un entretien accordé à Dakaractu, il n’en demeure qu’il ne fait qu’emboîter le pas à ces derniers.

La déclaration de celui qui se qualifie pompeusement de « griot attitré » du Chef de l’Etat auprès de nos confrères de Dakaractu est nuancée comme s’il tirait dans un essaim d’abeilles.

« Je ne citerai pas de noms mais ils doivent juste savoir qu’ils sont indignes de figurer dans un système qu’ils ne veulent pas défendre quand il est attaqué à partir de l’extérieur. Le ministre est une fonction politique et être nommé ministre ne doit être un frein à la prise de parole quand il le faut. Nous devons défendre le président, surtout qu’il a bien travaillé. ». Une attaque ciblée…

Qu’ils le disent ouvertement ou à travers les mots, leurs propos ne font que faire croire qu’un remaniement ministériel se profile bien à l’horizon.

La rédaction de Xibaaru