Ultimate magazine theme for WordPress.

L’insulteur n°1 de Sonko s’en prend aux Khalifes généraux

0

La politique fait sortir le pire chez les hommes, Xibaaru ne le dira jamais assez. Des leaders sans foi loi sont en train de dicter leurs conditions dans le jeu politique. Certains parmi eux tentent de rester républicains au moment où d’autres se sont transformés en véritable hors la loi qui n’ont qu’un seul objectif, brûler ce pays. Les principaux acteurs de ce jeu de dupe ne sont autres que Macky Sall et Ousmane Sonko. Ils tiennent en otage tout un pays avec l’aide d’insulteurs à leur solde. Le patron de Benno à son Kalifone et le patriote en chef s’est dégoté Assane Diouf.

Décidément la politique vole bien bas au Sénégal. Alors qu’on n’a pas encore fini d’épiloguer sur l’audience de Macky Sall et son insulteur, un autre raté de la société vient de faire son entrée dans la bataille politico-médiatique. Il s’agit de Assane Diouf. Dans cette vidéo ci-dessous, l’homme a repris ses vieilles habitudes après avoir passé un long séjour en prison. Cette fois-ci, il a ciblé tous les khalifes généraux en l’occurrence celui des mourides, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou.

insu« Ce message lui est dédié, qu’il ne me demande pas d’abandonner le combat, lui, et tous les autres chefs religieux, citant nommément Serigne Mbaye Sy Mansour. Je parle même au-delà du 29, on a concocté des plans et vous verrez à date échue », a déclaré l’insulteur public numéro 1 dans cette vidéo devenue virale. Une déclaration dangereuse qui devrait interpeller toutes les familles religieuses de ce pays. Car si on en croit Assane Diouf ils ont déjà ourdi des plans qui risquent de mettre ce pays en danger.

Mais cette déclaration est loin de choquer les membres de Yewwi Askan Wi. Ils partagent fièrement la vidéo sur la toile. Rien de nouveau sous nos tropiques. La branche la plus radicale de Yewwi, Pastef, a fait des marabouts leurs nouvelles cibles. Et pour en avoir le cœur net, il suffit de faire un tour sur les réseaux sociaux. Alors si ces personnes donnent la parole à Assane Diouf pour qu’il fasse son fameux «xorom» en public et sur les plateaux de télévision cela n’étonne personne. « Ce qui se ressemble, s’assemble », dit l’adage.

Cet homme qui a récemment avoué sur une télé de la place qu’il est un fumeur de chanvre indien n’a aucun ordre à donner aux Khalifes généraux. Les leaders de Yewwi peuvent s’adresse à ces saints hommes. Non un raté qui a passé plus de 20 ans aux États-Unis sans être capable de poser un acte concret. Chasser le naturel, il revient au galop. Alors si réellement Ousmane Sonko et Cie sont contre ces propos, ils devraient vite le faire savoir. Car se mettre à dos les familles religieuses est la pire des bêtises qu’ils puissent faire…

Depuis quelques années, la politique sénégalaise a atteint son niveau le plus bas. Le chef de l’Etat n’hésite pas à transformer le Palais en refuge pour transhumants. Pire, il est subitement devenu l’ami de son insulteur. Pendant ce temps, l’opposition pactise avec toutes les racailles qui peuvent renverser le gouvernement en place. Un projet qui risque de mettre ce pays à feu et à sang. Alors ils n’auront que leurs yeux pour aller pleurer chez ces marabouts qu’ils ne cessent d’attaquer.

insu
De g à dr : Ousmane Sonko, Macky Sall, Khalifa Sall

Les politiciens, qui nous tympanisent du matin au soir avec le respect de la Constitution, oublient que les khalifes généraux ne sont pas des éléments de cette Constitution. Serigne Mountakha Mbacké, Serigne Babacar Sy Mansour, Cheikh Mahi Niass et tant d’autres, de par leur patriotisme et leur sens de la responsabilité, ne cessent d’appeler à l’apaisement. Ces hommes représentent le dernier rempart de ce pays. Il serait inacceptable que des ratés comme Assane Diouf leur manque de respect comme il vient de le faire.

Le Président Macky Sall et Ousmane Sonko ont trouvé une République solide avec des valeurs cardinales. Ils n’ont pas le droit de briser cette nation qui a toujours été respectée à travers le monde. Ces deux hommes politiques s’en iront et le Sénégal demeurera. Il revient aux jeunes d’être conscients et de refuser d’être la bombe qui fera exploser ce pays.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire