Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales 2021…ce qui va tuer l’APR et Benno

0

Elections locales : La mouvance présidentielle face aux incertitudes

Reportées, les prochaines élections locales sont prévues en 2021. Au sein de la mouvance présidentielle, c’est le branle-bas. Dans certaines localités, on affûte les armes. Dans d’autres cependant, on ne sait encore que faire. A Dakar, comme à Thiès, Kaolack, Diourbel, Saint-Louis, Touba, Ziguinchor, la mouvance présidentielle souffre d’un leader digne de ce nom capable de faire rallier tout le monde derrière sa personne.

Pourtant, il existe des leaders qui bénéficient de la confiance des populations et qui pourront conduire les listes de la mouvance présidentielle, seulement les guerres de positionnement font rage. A Dakar, ce ne sont pas les prétendants qui manquent. Des ministres s’alignent déjà. Sans pour autant l’affirmer, des ministres comme Abdou Karim Fofana, Amadou Bâ, Abdoulaye Diouf Sarr gardent des visées sur la mairie de la ville de Dakar. Unis, ils peuvent faire gagner la mouvance présidentielle à Dakar. Mais, les ambitions sont telles que, ils risquent de partir désunis à l’assaut de la capitale ; ce qui leur fera perdre.

Au sein de l’opposition, l’on joue sur la désunion au sein de la mouvance présidentielle pour pouvoir gagner les grandes villes lors des locales. Ce qui serait symbolique, mais également un signal pour les élections législatives de 2022 et la présidentielle de 2024. Toutefois, le Président de la République Macky Sall peut user de son autorité et de son poids pour faire inverser la tendance.

C’est-à-dire, en mettant tout le monde autour d’une table pour ensuite choisir lui-même dans chaque localité qui doit conduire la liste de la mouvance présidentielle aux locales. Mais aussi, de façon ferme, en mettant en garde tous les responsables qui seraient tentés d’appeler à des votes-sanctions.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire