Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales à Dakar : les pressions de Diouf Sarr sur Macky Sall

0

Enfin quelqu’un qui s’impose dans l’APR et impose son choix au président du parti Macky Sall. Abdoulaye Diouf Sarr à la baraka et il ne compte pas se laisser faire en attendant que le parti désigne sa tête de liste pour les élections locales à Dakar. Il s’est imposé comme étant le candidat idéal et a même impliqué les chefs coutumiers Lébous pour officialiser son choix comme étant celui des autochtones.

Abdoulaye Diouf Sarr n’a pas attendu les directives du Parti de l’Alliance Pour la République (APR). Il s’est autoproclamé candidat de l’APR pour la mairie de la ville de Dakar. Au moment ou tous les candidats à la mairie de la ville de Dakar attendent les instructions du chef du Parti, Abdoulaye Diouf Sarr va plus vite que la musique. Il affiche ses intentions mais il active la fibre communautaire et ethnique pour s’imposer comme étant le candidat naturel de l’APR pour Dakar.

Le chef supérieur de la collectivité Léboue, Abdoulaye Makhtar Diop a recommandé aux électeurs des différentes localités de la région de Dakar de soutenir les listes conduites par les candidats lébous dont Abdoulaye Diouf Sarr pour la ville de Dakar. Et le chef coutumier va plus loin en proposant « l’élaboration d’un mémorandum destiné au gouvernement, à charge de le transmettre au président de la République, son Excellence Macky Sall pour sa confiance placée en Diouf Sarr pour diriger la ville de Dakar »…

Un double forcing du Grand Serigne de Dakar. Premièrement, il demande aux Lébous d’accorder la priorité au candidat lébou qui est Abdoulaye Diouf Sarr. Et ensuite il propose la rédaction d’un mémorandum de la collectivité destiné au président de la république pour imposer le choix d’Abdoulaye Diouf Sarr.

Une démarche condamnée par plusieurs acteurs politiques qui ont reproché au Grand Serigne de Dakar son choix communautaire dans une ville cosmopolite qui « n’est pas la propriété des Lébous ». Des voix discordantes aussi au sein même de la communauté Léboue. Le jaraaf de Ouakam, Youssou Ndoye a contredit Abdoulaye Makhtar Diop, Grand Serigne de Dakar en déclarant : « Les lébous n’ont pas choisi, Abdoulaye Diouf Sarr comme futur maire de Dakar »

Abdoulaye Diouf Sarr a-t-il poussé les chefs coutumiers à faire pression sur le président de la république ? Le choix du grand Serigne sur Diouf Sarr n’est pas fortuit. Diouf Sarr lui-même s’est vanté d’être le neveu du grand Serigne : « On me parle de Dakar, mais moi je parlerai de Ndakaaru. Mon oncle, c’est le Grand Serigne de Dakar. Et pour prétendre diriger les Lébous, il y faut avoir un oncle ». Et ce n’est pas tout. Abdoulaye Diouf Sarr a péché dans son lexique Lébou pour afficher ses intentions.

« Vous m’avez donné la pagaie et la pirogue. Alors, rassurez-vous, lorsque que je commencerai à naviguer, rien ne m’empêchera d’accoster à Terrou Baye Sogui ». Terrou Baye Sogui est une plage logée derrière le Palais présidentiel, en face de l’île de Gorée. Et si Abdoulaye Diouf Sarr dit que rien ne l’empêchera d’y accoster, c’est qu’il veut dire que personne ne peut l’empêcher d’être le maitre de Dakar…lui le neveu du Grand Serigne de Dakar.

Abdoulaye Diouf Sarr peut faire pressions sur Macky Sall mais cela ne suffirait pas à faire changer d’avis les autres candidats dont l’un a été porté naturellement après ses résultats acquis sur le terrain. Le nom de l’ancien ministre Amadou Ba est de plus en plus cité par plusieurs responsables de l’APR. Amadou Ba s’est imposé en tant que coordonnateur de Benno Bokk Yakaar à Dakar aux Légis­latives de 2017 et à la Présiden­tielle de 2019.

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire