Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales : ces têtes de l‘APR que Macky Sall va couper à Dakar…

0

Ces élections locales du 23 janvier 2022 sont déterminantes pour le président Macky Sall. Les enjeux de ces élections peuvent paraître banals pour un président de la République qui a des fonctions plus qu’importantes mais celles-ci représentent pour Macky Sall, le visa direct pour une candidature à un troisième mandat sans une opposition interne dans l’APR ou dans Benno Bokk Yakaar. Ainsi la sélection des candidats de la mouvance présidentielle pour ces locales, se fera avec la guillotine qui va décimer tout candidat capable de lui faire de l’ombre aux Législatives et à la présidentielle…

Ils sont nombreux les candidats de l’APR aux locales à Dakar qui ont de fortes têtes et qui sont donnés favoris dans leurs localités respectives. Mais seront-ils le choix du parti de l’Alliance Pour la République (APR) ? Des responsables politiques naguère accusés à tort de lorgner le fauteuil présidentiel, pourront-ils être choisis par le parti pour briguer un arrondissement et ensuite la ville de Dakar ? Une chance bien mince pour ces ambitieux qui pourront être de sérieux challengers en 2024.

Le président Macky Sall a besoin d’un consensus autour de sa candidature en 2024. Et les maires des villes qui seront élus en 2022 et dont les mandats courent jusqu’en 2027 doivent être de précieux alliés pour le président Macky, candidat à un troisième mandat. Et pour cela, Macky a besoin de maires dociles et faciles à manipuler dans la capitale et dans les principales du pays. Et à Dakar, le choix de Macky Sall dans les localités importantes qui brassent un nombre important de conseillers municipaux se fera sur la base de ce calcul politique.

Et le choix le plus décisif sera celui des Parcelles Assainies de Dakar. « Qui gagne les Parcelles Assainies, gagne la ville de Dakar » dit-on depuis 2000. Dans cette localité, le parti au pouvoir à trois candidats : l’ancien maire, Mbaye Ndiaye, l’ancien ministre Amadou Ba et le maire sortant, Moussa Sy, président du parti « Appel National Pour La Citoyenneté » et allié du président Macky Sall. Et entre ces candidats, la bataille a déjà commencé car l’un des candidats a accusé un des prétendants de vouloir concurrencer le président Macky Sall.

Dans une sortie récente, Le ministre d’État, Mbaye Ndiaye a invité Amadou Ba à ne pas tenter de « concurrencer le chef de l’État Macky Sall », mais aussi à faire attention aux personnes malintentionnées qui l’entourent. Cette sortie malhonnête est faite à dessein car elle a pour objectif de montrer Amadou Ba comme le concurrent de Macky Sall. Et Mbaye Ndiaye sait aussi que le président et son entourage « surveillent » Amadou Ba même si ce dernier n’a montré aucun signe de concurrence. Les mêmes rumeurs qui ont eu raison du poste de cet ex ministre, refont surface pour l’empêcher d’être choisi par le parti aux Locales.

Et si le président Macky Suit sa logique, les ambitieux de l’APR seront sacrifiés au profit des alliés comme ce sera le cas aux Parcelles où Moussa Sy est assuré de se succéder à lui-même aux Locales en cas d’élimination de Amadou Ba. Et cette guerre interne ne pourra profiter qu’à l’opposition pour la conquête de la mairie de la ville de Dakar. Les candidats sans charisme de la mouvance présidentielle ne feront pas le poids devant Barthélémy Dias lors des Locales 2022.

La Rédaction de xibaaru

Laisser un commentaire